De retour en station le midi, après une sortie matinale dans la brume et sur des pistes glacées, il arrive que le soleil se mette à chauffer tellement qu’on en oublie la neige pour se croire dans une station balnéaire des Baléares…

Et je réponds par avance à la question : non, ce n’est pas Mikaela Shiffrin… (bien qu’elle soit aussi jolie).




Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
8 Commentaires
  1. Joli portrait lumineux, joli modèle. Ce devait être tentant de cadrer et de déclencher.
    Mais tout de même beaucoup d’éléments parasites dans de cadre.

  2. je ne connais pas Mikaela Shiffrin, mais je ne pense pas que ce soit grave.
    Une photo un peu entre-deux, entre l’intime et la Sainte Vierge.
    les déformations de la perspective ne rendent pas justice au modèle.

  3. @ Blagapart : Les femmes érigées en icône, ce n’est pas mon truc, et pourtant je reconnais qu’il y a un côté comme cela ici. Le modèle ne posait pas, prenait juste le soleil, mais en me pressant de figer le naturel peut-être l’ai-je dénaturé ? Sans doute aurait-il fallu ne conserver le petit bonheur capté fugitivement que dans l’œil et dans la mémoire et ne pas vouloir à tout prix le mettre en boite ?
    A supprimer ?

  4. Non,sûrement pas ! Une superbe photo pour moi justement par ces petits “défauts” qui en font une image très naturelle. Je ne vois pas un sujet posé mais une lumière très douce qui modèle cette jeune femme de façon très sensuelle. Par contre j’aurai utilisé avec un peu plus de discernement le vignettage en ne touchant pas à la partie haute très lumineuse où le vignettage semble salir la lumière … un peu comme il salissait la neige sur une récente publication …

  5. A supprimer ? Certainement pas !

  6. Je partage certaines remarques de Blagapart (les déformations perspectives) et Estienne ( le vignettage) mais je trouve que la principale qualité de la photo est dans son naturel et la spontanéité du moment présent.

  7. Très belle pose, très beau modèle! Oui, il y a des défauts, mais c’est justement pour éviter le côté dolce & gabbana insupportable !!!

  8. Je découvre avec retard vos commentaires, qui m’ont rassuré. J’avais un doute sur cette image, et vous l’avez levé. Merci à tous.
    Quant au vignetage, il répondait au même principe que la vue précédente : provoquer un effet lorgnette, et faire “cinéma”. Sans doute ici était-ce superflu.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.