Matoufilou

La « déchirure » propre à la photo, c'est qu'elle ne fait exister son objet qu'en le faisant disparaître.
7 Commentaires
  1. Matoufilou a fait exister son sujet en le faisant disparaître. XCR

  2. Le Matou nous a fait le coup de ” L’homme qui rétrécit ” (Jack Arnold 1957). Il a du acheter un Minox (quoi que le bokeh …) .

  3. Je comprends pas bien pour le coup, c’est la vue que doit avoir un insecte ou il y a un insecte sur la branche ?, sinon beau “nuage” de cercles !

  4. On m’a toujours dit que les insectes avaient une très bonne vue mais composée donc meilleure profondeur de champ et à priori une capacité à intégrer une plage dynamique importante … mais cela n’a aucune importance ici, c’est le point de vue qui compte. Pour moi, un peu trop de lumière mais un très joli bokeh.

  5. Je me suis imaginé, à voir le résultat de cette tentative macro, que je voyais comme un insecte. Mais je rejoins Estienne : la vue des insectes doit être bien différente de ce qu’imagine l’humain. J’ai hésité avec un carré, mais j’ai trouvé finalement que l’horizontale rendait mieux. Et oui cet effet de bulles m’a bien plu.
    Merci à vous.

  6. Le plus dur c’est de coincer la bulle tout en triant les lentilles.

    Une image de rêve, ça c’est certain.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *