“Saint-Loup, c’est le chef-d’œuvre des chefs-d’œuvre des Jésuites, une merveille sinistre et galante. Saint-Loup diffère de tout ce que j’ai vu des Jésuites. L’intérieur d’un catafalque brodé de noir, de rose et d’argent. Saint-Loup est un terrible et délicieux catafalque”.
C. Baudelaire à Namur le 15 mars 1866.
Sur le parvis de l’église, Baudelaire s’effondre, victime d’une première attaque cérébrale.




Jean Fraipont

« Il s'agit de trouver quelque chose d'intéressant dans un endroit ordinaire... Cela n'a pas grand-chose à voir avec les choses que vous voyez, mais cela a tout à voir avec la façon dont vous les voyez. » Elliott ERWITT
8 Commentaires
  1. Le ventre de la bête !

  2. Epatant… et comme une préfiguration de l’Art Nouveau. Belle anecdote prémonitoire!
    Bonne année Jean Fraipont!

  3. Impressionnant vaisseau de pierre, impeccablement mis en valeur par le cadrage et le tirage.

  4. Je persiste dans ma vision d’une chenille vue de dessous.

  5. Une nouvelle verticale magnifique ! je n’aime pas la symétrie, mais là elle en impose. Chapô !

  6. Jean Fraipont, vous démarrez l’année par une photographie à la joyeuseté assumée et l’optimisme béat…

    Bref, cette vision de ce “catafalque” (à ne pas confondre avec cataplasme) par Baudelaire est sacrément prémonitoire…

  7. Merci pour vos commentaires !
    @Monsieur HR : je l’ai toujours appelée ainsi.
    @JMLG : et hop !

  8. Je suis assez sensible à la vision de MR HR avec sa chenille vue du dessous … sacrée bestiole !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.