Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
22 Commentaires
  1. En apparence une ambiance plutôt festive et animée, mais a y regarder de plus près, certains visages traduisent plus la peur ou l’horreur que la liesse. Par hasard ou par volonté d’évoquer le tragique de l’existence (à la Fr. Bacon)?

  2. Effroi ? Non, chanson et tangage sur les bancs autour de la table ! Juste assez flou pour marquer le mouvement et assez net pour garder les visages : bien fait ! Quelles vitesse d’obturation ?

  3. 1ère réponse, la plus facile: 800 iso, f3.6, vitesse 1/2sec. C’est net parce que l’instant du déclenchement correspond au temps d’arrêt en fin de mouvement, juste avant que ça ne reparte dans l’autre sens.
    a priori, c’était plutôt une liesse franche et massive qui prédominait samedi soir. Maintenant l’observation de JLB m’interroge. Et si il avait raison ? Mais qu’est ce qui donne à penser à la peur sur ces visages?

  4. Peur? Non pas eu ce sentiment. Il eût fallu alors déclencher sur un mot qui finit par un “i” plutôt qu’un “a” et tout le monde aurait sourit ! 🙂
    Chouette ambiance visiblement festive et beau timing !!

  5. Une demi seconde, c’est aussi le temps de pose de la photo précédente ! Agrandis et isolés de leur contexte, deux visages me frappent et me semblent aller dans le sens de ma lecture : celui situé au centre, sous les reflets du panneau, et celui de face à droite, sous les reflets blancs. C’est évidemment une vision toute personnelle !

  6. Dans la série photos ratées qui valent le détour, celle-ci est pas mal. J’aime beaucoup la dynamique impulsée par ces forces en opposition. Et ces visages à la Francis Bacon (je rejoins JLB), notamment les deux du centre, sont intéressants.
    Par contre, je me demande si je n’aurais pas entamé un virage pour accentuer encore l’effet d’étrangeté.

  7. A reg

  8. … arder de plus près ces 2 personnages, je comprends l’étonnante lecture proposée par JLB alors que ça ne correspond pas du tout à l’expérience vécue. Très curieux.

  9. Pour Matoufilou, une tentative de virage, mais je ne suis pas trop à l’aise avec ça. Je ne sais pas si ça donne l’effet escompté.
    PS phto ratée ne me semble pas être, cette fois ci, le terme le plus pertinent. En fait cette image correspond bien à ce que cherchais à faire tout en pensant que les conditions de prise de vue ne me permettraient pas d’y parvenir.

  10. Pour faire régulièrement des portraits à la volée entre amis ou dans la famille, je suis toujours étonné des tronches que je glane ici et là. Rictus, coups d’œil, grimaces … alors même que l’ambiance est au beau fixe voire plus que ça ! Petit musée des horreurs inmontrables sous peine de hurlements de la part des sujets !!! 🙂

  11. Pas convaincu par le virage, surtout que, pour moi, il n’y a pas d’effet d’étrangeté. Le mouvement de balancement des convives s’impose d’emblée assez naturellement à la vue.

  12. Je pensais évidemment à un effet collatéral produit par la photo à l’insu du photographe. Désolé d’avoir cassé l’ambiance !

  13. Non, effectivement, le virage n’apporte rien de plus.
    Je parle de photo ratée en songeant exactement à ce que dit Estienne : non montrable sous peine de hurlements. Mais je ne doute pas de l’intention et pour moi c’est très réussi.

  14. Très réussi mais sans virage !!!!! 🙂

  15. Juste une question en passant… Qu’est-ce qu’une photo ratée ?

  16. Si c’est une de mes photos, c’est une photo qui est passée dans la corbeille de mon bureau virtuel dans le coin du grand écran gris de mes nuits blanches … (merci Claude Nougaro !)

  17. Oui Estienne mis là c’est la sanction qui suit le jugement, reste sans réponse la question qu’est ce qui motive ce jugement ?

  18. Composition, flou mal placé, profondeur de champ trop ou pas assez, éléments perturbateurs non repérés à la prise de vue … et quelquefois plusieurs éléments ensemble. Mais un flou n’est pas forcément un raté, l’élément perturbateur non plus … le raté est un tout qui annihile le plaisir devant l’image. 🙂

  19. Ça me va bien. Mais je ne détruis que rarement parce qu’il m’arrive de changer de regard sur une photo.

  20. Subjectivité de la photo ratée. Ce qui est raté pour l’un est réussi pour l’autre. Je suis d’autant plus désolé d’avoir lancé le débat de la photo ratée que c’est pour moi une question qui n’a pas de sens. Beaucoup de chefs-d’oeuvre ont été considérés par leurs contemporains comme des brouillons, des ratages, des aventures… Je suis pour ma part convaincu que c’est par l’erreur qu’on progresse.
    Mais ici il n’y a pas d’erreur ni de ratage, puisqu’il y a une intention. Qu’on aime ou pas. Qui fait causer ou pas. Ici, on cause, donc intention validée par les autruis que nous sommes.

  21. C’est pas si mal d’avoir ce débat, pas de quoi être désolé.

  22. Subjectivité : oui ! Tout à fait et complètement ! Je ne convoque pas une assemblée ni un tribunal, je tranche comme disait Samson ! Et ici, la même photo peut être encensée et vilipendée ce qui montre des regards et des goûts différents ! Surtout pas d’uniformité et pas de langue de bois : c’est l’intérêt du débat !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.