Ghetto de Venise – 2001 – argentique – retirage après scan du négatif – film ilford delta 400




JLB

voir "présentation" dans le site
18 Commentaires
  1. Mystérieuses et superbes silhouettes.

  2. “Ghetto” & “Venise”, 2 mots qui semblent tellement antagonistes et qui introduisent très bien cette très belle photo, qui sort des sentiers battus. J’aime beaucoup.

  3. Je me rends compte qu’il y a 2 façons de la voir :
    1) Un reste d’affiche sur mur maculé (la réalité);
    2) 2 silhouettes au travers d’un trou dans un mur. Ma 1ère vision fut la 2ème 🙂

  4. Très théâtral, comme Venise peut l’être. Super !

  5. Je l’ai vue dans l’ordre inverse de ce qu’a vu Tristan.

  6. Merci à vous. Quelques détails ici.

  7. Beau texte.

  8. Comme Tristan et peut-être encore si je n’avais lu ni les commentaires ni le texte qui accompagne la photo sur le site, j’aurais pensé à 2 silhouettes vues à travers une palissade trouée. J’aurais imaginé une autre époque puis pensé au carnaval.Je comprends les retirages de JLB et l’envie de la revoir accrochée sur son mur.

  9. @JLB : Pas évidente à mettre au mur. Il faut un entourage compréhensif 🙂

  10. A me donner envie de refaire de l’argentique!

  11. Un texte qui aide au déchiffrement du regard. Traversée des apparences. Photo habitée par ailleurs.

  12. @JLB : Je reviens sur cette phrase “On peine parfois à expliquer pourquoi une photo nous devient essentielle avec le temps, comme si elle s’était agrégée à ce qui nous définit.“, pleine de sens. Et comme je trouve qu’elle ne colle pas tout à fait à ce que tu nous montres sur LVEG, j’ai envie de dire… OSE ! 🙂

  13. énigmatique, en tout cas bien vu

  14. @ Tristan: On fait parfois une photo “essentielle” (pour soi) comme on ferait n’importe quelle autre. Notre appareil photo n’est qu’une machine, mais il capte parfois à notre insu une petite parcelle du mystère et nous offre alors une image inépuisable! On ne s’en rend compte qu’après. Je fais de mon mieux mais merci pour l’incitation, j’y penserai! 🙂

  15. Là, je ne commente pas, l’argentique, je ne connais pas, mais cela me passionnerait je pense, on peut parler de “vraie” photographie, et non pas “assistée” comme avec le numérique, même si l’ “œil” reste le premier objectif….

  16. @ THEP: Comme vous le dites: le regard avant tout. Argentique, numérique ou mixte, comme ici, ce n’est que de la technique; les fondamentaux restent les mêmes.

  17. J’ai entrevu ton image juste avant de partir pour une semaine de vacances en Italie mais je n’avais pas le temps de m’arrêter pour la commenter. Mystérieuse … et je ne suis toujours pas sûr de ce qu’elle représente ! Les deux silhouettes centrales évoquent naturellement Venise mais sont-elles dans l’affiche ou à coté ? J’aime beaucoup cette image de mur et celle-ci peut même jouer dans la cour du N&B : très belle image !

  18. @Estienne. Je ne comprends pas vraiment le sens de cette dernière phrase… Pour une explication sur cette photo, voir “actualités” sur mon site (deuxième article).

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.