blagapart

longue histoire...
12 Commentaires
  1. Comme j’ai l’esprit mal tourné je ne dirai rien! Sauf… sur le titre qui m’évoque une expression plus triviale qui dit la même chose…

  2. Dans ce monde fractal* qui est le nôtre, cette image peut aussi bien représenter une éclaboussure dans une baignoire sale, qu’une fuite d’huile dans un garage, ou la vue d’un estuaire par satellite…
    Dans tous les cas, c’est une photo intéressante .
    * si vous ne savez pas, vous pourrez chercher la définition, c’est édifiant !

  3. Ni phallique ni fractale pour moi. Elle reste mystérieuse.

  4. @JMP : quelle est la longueur de la côte du Finistère ?

  5. Pas de dimension scatologique, pas plus qu’érotique. Géographique peut-être…et pourquoi pas pré-historique?

  6. J’aime bien navigué au dessus de notre bonne vieille terre avec Google Earth et on trouve régulièrement, dans les contrées un peu reculées, ce genre d’images. Je trouve cela magnifique et cette version “macro” en N&B est superbe !

  7. j’aime bien…je vois une silhouette en haut à gauche…;-)

  8. @Blagapart: 1408 km, tout le monde sait ça 🙂 ( en comptant les îles, bien-sûr)

  9. @JMP : mais non ! Comme la côte est (en gros…) fractale, la réponse dépend de la précision de la carte qui sert à mesurer.

    Effectivement, on ne sait pas si le paysage est long d’un kilomètre ou de quelques centimètres. En réalité, la longueur est d’environ un mètre. Un bout de plage avec des dépôts violets dans la petite mare au pied de la grosse pierre.
    @HR: je n’y pensais pas, mais c’est vrai que c’est assez phallique.
    @Philippe : en recadrant, on a une image assez onirique d’un homme sur une falaise. Amusant…

    Merci à tous.

  10. Les dépôts violets ne sont-ils pas des algues?

  11. @Brigitte : je n’en sais rien… tu as surement vu sur mon site la version couleurs, et, comme tu connais la Bretagne bien moi que moi, je te laisse te faire une opinion. Cette couleur violette se rencontrait en de rares endroits de la plage.

  12. Un bien bel abstrait où l’imagination divague à souhait.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.