sp chinot

des images et quelques mots jeu d'associations, la pensée de l'image ou l'image de la pensée...
6 Commentaires
  1. Il m’est arrivé de me prendre les pieds dans ces racines mais elles ressemblent si souvent aux veines de mes bras qu’elles m’évoquent le Vie qui s’insinue partout pour mon plus grand bonheur … Malgré le ciel cramé (mais pouvait-on faire autrement), une belle image notamment par ce cadrage “le nez dans la terre” !
    Par contre, comme toujours ici, la signature est de trop !

  2. Comme Etienne,je pense que la signature est de trop.Il aurait fallu trouver un autre angle pour éliminer le ciel et aller vers quelque chose de plus abstrait.le traitement des gris me convient.

  3. Mêmes réserves que Laurent et Étienne. J’aurai peut être appliqué un vignetage assez léger mais un peu large pour atténuer ce ciel qui attire le regard au détriment de ces belles racines.

  4. Etienne,
    Merci pour votre commentaire.
    Une signature est toujours de trop sur une image, mais j’appose systématiquement mon copyright par conversion en chaîne sur lightroom pour publication sur mon blog.
    J’aime bien votre expression pour le cadrage “le nez dans la terre”, et votre évocation des veines qui irriguent la vie.
    Le ciel cramé était effectivement inévitable, mais je l’ai utilisé pour opposer les deux plans (terre/air), et il offre une sorte de fondu avec le flou de la mise au point sur le lointain.

    Laurent,
    Eliminer le ciel, c’est transformer vraiment la photo. Mais la proposition est intéressante, peut-être en recadrant au format 2/3. Ca mérite un tentative. Aller vers quelque chose de plus abstrait serait effectivement une piste en diminuant la luminosité et en accentuant encore le contraste tout en préservant tout de même les ombres.

    Henri,
    Je suis sensible à votre proposition de vignettage. Cela peut en effet permettre de ramener le regard qui a tendance à partir vers ce halo blanc très lumineux. Je vais essayer. Merci.

  5. J’aime le coté vivant de ces racines qui serpentent pour maintenir la vie sur un flanc de terre. Je recadrerai juste au dessus de la souche pour diminuer le ciel cramé mais en en conservant un peu pour l’opposition terre et ciel

  6. Moi également j’aurais cadre plus serré pour éliminer un maximum de ciel.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.