02082010-P1020797




Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
24 Commentaires
  1. Pour rester dans la thématique de la lecture (menacée ?), même si le cadre ferroviaire a disparu.

  2. Cette bascule du cadrage me plait bien, elle sert efficacement le propos. Bravo pour la gestion de la lumière, c’est nickel. Un carré bien dense, il y a de quoi voir !

  3. Bonsoir Monsieur HR,

    Je vous serre dans mes bras. Enfin, un peu d’humanité au milieu de cette végétation dense qui pousse de-ci de-là ici. Certes jolie mais qui me “parle” peu.

    Un décadrage comme j’aime qui fonctionne comme un dyptique. Deux histoires en une seule. Pas mal !!!

    Puis-je me permettre une pointe de regret ?

    Oui, vous connaissant, j’ose !!!

    Un léger déséquilibre des plans (et le premier qui dit que ça penche, je lui casse la figure !!!). Et puis, holalalalalala, il manque juste ce regard en direction du photographe.

    J’aime beaucoup.

    Tiens, ça me fait penser, pour l’avoir rouvert hier, au “Regards d’artistes” de Philippe Chancel.

    Belle soirée à vous

  4. superbe photo…j’adore…fallait oser ce penché…;-)

  5. On se fiche et contrefiche du “penché”… L’important est ailleurs. Encore faut-il le voir !!!

  6. Je suis très touché par vos commentaires. Merci.

  7. une très belle image! décalée comme j’aime. Bravo!

  8. Belle question ? Vers lequel pencher ? 🙂

  9. remplir
    ces yeux
    des mondes
    des histoires…

  10. Très original … et parlant !

  11. Le pire ce serait qu’ils soient en train de regarder à la télé des intervenants qui parlent d’un livre, au lieu de se faire leur propre idée en le lisant eux-mêmes !

  12. En vision rapide j’avais cru qu’ils regardaient “Le VOyage à Tokyo”. On n’en était pas loin. Balthus vivait sans doute dans un Japon perpétuel.
    Intéressantes ces deux manières de voir. L’une passive,c’est l’écran qui délivre son message. L’autre active, la lecture c’est ce que l’on va chercher. La photo rassemble les deux manières de faire. Bravo!

  13. C’était à Martigny à l’expo “Balthus chez les Helvètes”?

  14. Vos commentaires sont très intéressants.
    Faut il vraiment opposer l’écran et le livre ?
    En première lecture, cette image semble y inviter en s’appuyant sur le contraste sombre/lumineux. Mais on peut aussi voir, quand on oublie la cloison, que tous les personnages sont reliés dans une ellipse.
    Est on plus actif plongé dans un bouquin que dans un film ? Nous mêmes qui nous intéressons aux photos des autres sur LVEG, sommes nous passifs? Non puisque nous analysons, nous commentons et nous publions.
    Cette prise de vue a été réalisée lors d’une exposition dans une ancienne chapelle à Rossinière (canton de Vaud), village où résidaient Balthus Klossowski et son épouse japonaise (visibles sur l’écran)dans ce qui est considéré comme le plus grand chalet de Suisse.

  15. Plus le propos cinématographque est conséquent plus son fil m’échappe. C’est pour ça que je préfère le podcast . Là j’ai le temps de revenir sur l’image. D’enregistrer. De m’interroger surtout sur la pertinence du propos. Ce que chacun fait avec un bouquin.
    Essayez de vous plnger dnas un doc sur l’Islam ou autres si vous n’avez pas les références, ça vous passe quand même au-dessus du bonnet les subtilités… b
    mais je ne sépare pas les moyens , j’use des deux évidemment et je n’ai certes aucune prévention contre le film et la TV …

  16. Excellent! le regard va et vient de part et d’autre de cette rupture oblique et se nourrit au passage des relations et oppositions d’une zone à l’autre: ombre/lumière, groupe/isolée, dos/face, livre/écran, jeune fille assise à droite et rappel sur l’écran, etc. Beaucoup de densité et de contenu dans cette image.

  17. Avec l’écran, ça fait 3 scène en une. Bravo. Ça valait la peine de pencher.

  18. Brigitte, pour ma part, j’ai tendance à griffonner et stabiloter un bouquin dès lors que son contenu m’apparaît assez complexe. C’est vrai que c’est plus difficile avec un document filmique, quoi qu’avec le numérique …
    Tristan et JLB vos analyses me confortent dans les options que j’ai prises pour ce cliché. Merci

  19. Très belle composition…

  20. je trouve l’idée excellente, à la fois par le cadrage et par le propos contenu dans l’image.
    Je suis juste un peu insatisfait par le contraste graphique des deux mondes, qui auraient pu être plus en miroir. Je m’explique : en regardant de loin (ou en petite vignette), on voit à gauche une partie sombre trouée d’un écran clair. je m’attends alors à voir à droite une partie claire avec un personnage sombre. C’est presque réalisé, mais du personnage au plafond le triangle devient de plus en plus sombre, et l’effet de contraste se perd.

  21. 2ème version pour aller dans le sens de Blagapart.
    Curieux: j’ai retouché la partie droite au pinceau (LR) et les personnages de gauche apparaissent plus clairs.

  22. Elle est parfaite!

  23. De retour … avec beaucoup de retard : très beau tableau à double entrée !

  24. Merci Michael et Estienne qui de retour se fait courageusement toutes les publications postées depuis son départ.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.