Cécile Girard. Musique et hygiène




Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
14 Commentaires
  1. lumière crue pas facile mais l’intensité du geste et de l’expression ont été parfaitement saisis.
    l’usage des gants de ménage au violoncelle je suis curieux d’entendre ça …

  2. Donc tu as préféré lui couper les pattes … De quelle couleur les chaussures de ta ménagère ? 🙂

  3. Finalement, Estienne, ce n’est pas la même (l’autre avait des chaussures rouges pétantes). Celle ci était en train de nous interpréter “Le blues de la dame pipi” d’où les gants en plastique et elle s’en tirait très bien Adrien.

  4. Même s’il me semble que ce rendu manque de douceur à cause de l’éclairage surtout, c’est un bon résultat dans ce beau carré.

  5. Mêmes remarques qu’Adrien et jb81 pour la lumière, le cadrage, l’expression.

  6. Merci de vos remarques.
    La lumière peut apparaître crue parce que le visage de Cécile Girard était assez violemment éclairé par un projecteur sur le devant de la scène. Essayer de l’atténuer ne donne pas grand chose de bien. Et puis, je ne cherchais pas à lui donner de la douceur parce que le propos de sa chanson était plutôt … cru.

  7. chouette…;-)

  8. Merci Philippe; considères cette photo comme un com perso sur “le violoncelliste”.

  9. merci Monsieur HR…;-)

  10. Je rejoins les avis précédents, cadrage, expression, mise en scène, N&B: j’aime beaucoup. Mais j’ai une petite réserve quand à l’éclairage “cru” sur le visage de la violoncelliste, même si j’en comprends bien l’explication…
    Mais c’est pour moi une bonne photo!

  11. Merci Fred, les prochaines sur le thème de la scène devraient être moins durement contrastées.

  12. J’aime cette photo, monsieur HR. La lumière crue ne me dérange pas. Je suis interpellée pas cette photo et cette violoncelliste. Je ne la connaissais pas. Et je suis allée voir “le personnage”. Tout un univers.
    Merci de ce partage qui m’a percuté.

  13. Brigitte, tes remerciements me touchent.

  14. Bon cadrage, et un moment inspiré. Mais je pense aussi que la lumière est trop crue, trop forte, …

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.