Olmar

Photographe amateur.
21 Commentaires
  1. Ah OUI !!
    Tout est vraiment beau et bien dit !
    J’adore ce diptyque. …. ce personne stoïque alors que dehors c’est pratiquement l’apocalypse … le titre du journal qui en rajoute question clin d’œil à ce que peut être ce lieu perdu au milieu de nulle part, îlot fragile de résistance relié au monde par un fil ténu, survolé par les rapaces (bon il est seul mais les autres attendent dans un coin) prêts à dépecer les restes 😉

    Petit détail : les branchages sur la gauche auraient pu être enlevés, ainsi que le bout de tôle sur la droite, cela aurait donné plus d’espace encore.

  2. À part le coin de palissade (ou obstacle visuel) sur la droite du visuel de gauche, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes de ce dehors/dedans !
    😉

  3. Drôle d’endroit pour une rencontre! Ca touche l’intemporalité. Ce que j’aime c’est le titre: 133 rue de Tourcoing. Il y en a beaucoup des comme ça? Pour peaufiner à la manière de… Le frisotis de brindilles sur la gauche du visuel de gauche …

  4. Un résumé de tout ce que j’aime en photographie: Dedans/Dehors. Intérieurs peuplés d’histoire, un peu d’humanité désolée. Je prends tout…

  5. Je ne suis pas un grand fan de diptyque, c’est d’abord un art compliqué, mais celui là réussit son coup. L’ambiance est respecté de part et d’autre, il y a une histoire que l’on peut imaginer rien qu’avec ces deux photos misent en parallèle. J’attends la suite. Bravo.

  6. On dirait que tu n’as pas pu choisir voulant tout montrer en même temps… Et c’est vraiment dommage car l’une et l’autre sont de bonnes photos, sauf comme il a déjà été dit, cet “obstacle visuel”qui dérange. Décidément, je n’aime presque jamais les diptyques…

  7. Magnifique. Moi non plus je ne suis pas un fan des diptyques. Mais je doit dire que là, çà me réconcilie … Bravo. On veut voir la suite.

  8. Quelle découverte que cet ilot de résistance encore ravitaillé par les pigeons !
    L’association fonctionne tant on a envie de pénétrer ces lieux mystérieux.

  9. Merci à tous pour vos commentaires encourageants. C’est un travail que j’ai réalisé sur les six premiers mois de 2012, et pour lequel j’ai pris beaucoup de plaisir à la prise de vue et à l’editing.

    Pour les imperfections de l’image de gauche, j’y réfléchirai pour l’impression finale. Au début j’avais fait une version sans le bout de tôle ni les branchages mais je trouvais le cadrage un peu serré alors j’ai opté pour un cadrage un peu plus large malgré ces imperfections.

    Pour le choix de la présentation en diptyque, je trouve que cela permet de construire un “discours”. Et cela m’a obligé à faire des choix sur les images retenues.

    J’espère que la suite vous plaira autant (j’en ai retenu 7), enfin vous me direz.

  10. Très beau diptyque! Tout a été dit, donc je me joins aux commentaires élogieux ci dessus! 😉 Une petite préférence pour la photo de gauche.

  11. Votre Enfer m’avait touchée.
    Moi aussi, je prends tout, le bout de tôle compris, car il joue son rôle, offre une perspective. F

  12. @ Olmar. En effet recadrer pour enlever les éléments gênants,çà gâcherait “l’espace”, je disais juste qu’il suffisait de tamponner pour les enlever, très facile à faire, juste un peu de patience -)

  13. Un endroit pareil, un rêve de photographe ! Et j’aime beaucoup le résultat ! Le rapprochement des deux images (extérieur – intérieur) est très fort : bravo !

  14. @ Estienne : un endroit à la photogénie incroyable.

  15. @ Bernard LVQ : Je ne connais pas, si je tombe dessus un de ces jours j’y repenserai, merci.

    @ Loïs : Je ne le connaissais pas cet article, il est plutôt bien je trouve.

  16. Olmar, on ne tombe pas dessus par hasard 😉

  17. Peut-être au détour des rayonnages d’un bon vidéo-club ?

    Ça me fait penser que dans ce café il y a une scène d’un film russe qui a été tournée au début des années 2000 je crois. Les habitués en garde un souvenir ému. Il s’appelle l’Odeur de la pierre ce film et il faudrait que je parte sérieusement à sa recherche.

  18. Olmar.
    Je suis allé il y a quelque temps dans une boutique de location de DVD et j’ai demandé un certain Kurosawa …. le jeune gars derrière le comptoir m’a demandé dans quelle équipe il jouait 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.