Louise Marquise

Louise Markise se déguise, et de fils en aiguilles, tisse une toile mêlée d’autoportraits et de poésie volée. Elle funambule entre le mot et l’image, entre la fantaisie et la nudité, les couleurs et les silences. Jeune adulte ou grande enfant, elle vit depuis cinq ans à Berlin.
3 Commentaires
  1. Charmant portrait… Et c’est la fatigue qui est responsable de ce gros chagrin? Quelle chance!

  2. Elle aurait plu à Man Ray, sûrement.
    (Elle= la photo et / ou la photo)

  3. Subtil et poétique, comme d’hab, F

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.