Luxembourg, Kirchberg, quartier des affaires.




14 Commentaires
  1. C’est donc là “qu’on parle presque allemand!”… Comme tu y vas pour un retour… Tu es bien servi par les premières brumes automnales… Superbe!
    NB. C’ets pas du Perrault ces bâtiments?

  2. Superbe cette façade brillante au milieu de la brume. Ambiance mystérieuse et mélancolique comme je les aime. Pour pinailler, j’enlèverais la bande d’autoroute du bas et j’aimerais voir le haut du bâtiment central.

  3. La grande bibliothèque ? Les rayons sont bien rangés.
    Mystère de la brume, quelle belle ambiance lumineuse.

  4. J’aime plutôt bien le cadrage. L’aspect bleuté et métallique me plait bien!

  5. Très séduisante, belle lumière!
    Il me semble que c’est pris d’un train?…

  6. J’adore. La ville est étouffée par un brouillard épais et oppressant. Et il y a ce bâtiment à l’éclat d’acier qui impose sa présence en tranchant les gris envahissants. La route en bas ne me dérange pas, elle rend la photo à la ville et évite l’abstraction ou une image trop graphique. Le passage des voitures est à peine suggéré, juste ce qu’il faut. J’aime beaucoup.

  7. Vraiment très beau. C’est un plaisir ce soir de découvrir a nouvelle série de photos postées, F

  8. Pour info il s’agit bien de la Cour Européenne de Justice de Perrault et associés.
    Pourquoi le titre? D’habitude il traite de la nature… Planté des pommiers de Normandie à Berlin par exemple, ce qui ne manque pas de sel!

  9. J’aime beaucoup cette ambaince. La lumière est belle et délicate.
    @+

  10. Parfaitement funèbre et délicieusement déshumanisée. Bien vu.

  11. Très bon. Et belle vision inquiétante de la modernité.

  12. Je suis particulièrement d’accord avec AMB et Olmar !

  13. Merci à tous. Photo prise derrière la vitre de ma chambre d’un Novotel, où les fenêtres, comme dans tous ces hôtels sans âme, ne s’ouvrent pas, sans doute pour éviter les suicides. Réveillé très tôt, c’est-à-dire pour moi à 8 heures. Ouverture des rideaux. Jour de départ après avoir été caserné une semaine dans cette ville improbable où il avait plu sans discontinuité. Ce matin-là, brume irréelle et soleil mêlés . Et ces 2 tours (Merci Brigitte, je ne savais pas qu’elles étaient de Perrault, sinon je m’en serais laissé conté) qui surgissent en couleur comme des lingots d’or d’une réserve de Fort Knox) et en noir et blanc (je le découvris après), comme une réplique de Gotham City. J’ai pris d’autres photos de ce quartier de Kirchberg, sous la pluie, déshumanisé oui, funèbre malgré sa nouveauté, perdu sur une bretelle d’autoroute, où l’on trouve malgré tout un très bel édifice de Porzemparc qui abrite l’ensemble philharmonique. J’en posterai peut-être une autre. Et pour le titre, c’est parce que je ne connaissais du Luxembourg avant d’y aller que ses jardins, sis à Paris, et force de constater que l’un et l’autre ne se ressemblent guère.

  14. @Francis, Je te trouve bien exigeant . Demander à un hôtel d’avoir une âme! Même nos chats, si ça se trouve, n’en ont pas! Apparemment Portzamparc est plus inspiré par la musique que par un hôtel de région à Lyon… Ca rassure sur le bonhomme, même si les lyonnais s’en prennent pour 200 ans…
    Je n’avais pas compris le titre et l’allusion au Luxembourg… Définitivement primaire! Quant à Perrault, il t’aurait peut-être conté que son avenue préférée à Paris était le périphérique. Coller des lingots dans un quartier d’affaires, certains ont certainement trouvé ça trop métaphorique. Mais ta photo prouve que ça dégage…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.