10 Commentaires
  1. Jours de lenteur, jours de pluie,
    Jours de miroirs brisés et d’aiguilles perdues,
    Jours de paupières closes à l’horizon des mers,
    D’heures toutes semblables, jours de captivité…
    Paul Eluard, Capitale de la Douleur…

    Pourquoi cela me revient-il à la vue de cette photo dont j’aime le cadrage et cette vision de Paris qui a sa part d’immobilité, d’éternité?… Très belle photo. Même si les cheminées en premier plan ne semblent être là que pour casser cette vision intemporelle, archétypale presque.

  2. Merci Brigitte. Avoir une bonne amie garantit au moins d’avoir un (bon) commentaire:) Comme le faisait remarquer Josée, ce blog s’assoupit et n’est plus vraiment un lieu d’échange et de partage, plutôt un salon mondain un peu vaniteux où le bon mot tient lieu d’esprit critique. C’est dommage. La faute à nous tous bien sûr, puisque c’est un blog collectif que nous construisons chaque jour.

    Je n’aime plus beaucoup Paris, alors je tente de la photographier pour la reconquérir, comme un touriste ankylosé par l’habitude et qui pourtant ne voudrait pas renoncer à s’émerveiller . Arrivé à New-York, André Kértesz s’est mis à photographier les cheminées sur les toits, inlassablement, sans aucun succès et dans une indifférence totale mais avec une constance jamais ébranlée. Que cherchait-il? Je ne sais pas. Epuiser une obsession peut-être. Quand j’ai vu ces cheminées qui à leur échelle défiaient le ciel, spectatrices d’une beauté à laquelle elles ne participaient pas, je me suis dit que la modestie, parfois, c’est de ne pas ressembler à Notre-Dame. Merci encore pour ton intérêt et tes impressions partagées.

  3. Le doute ne vient ni de ce que tu as vu ni de ta manière de voir, mais du rendu général de la photo présentée !
    😉

  4. Ces cheminées sont essentielles dans cette photo mais donnent une note de nostalgie et datent cette photo vers les années 50, Willy Ronis, André Kertész, HCB et autres.
    Les cheminées en premier plan sont là pour entretenir cette vision intemporelle, archétypale.

    Paris a bien évolué et si l’on devait en faire un portrait aujourd’hui il y aurait bien d’autres choses à en dire.

    …….

    “Ce blog s’assoupit et n’est plus vraiment un lieu d’échange et de partage” …

    Sur mes 14 dernières photos (et je ne suis pas remonté plus loin) tu n’est jamais là pour faire quelque remarque que ce soit.
    Tu peux ne rien aimer de ce que je fais, çà ne me dérange en rien, mais tu participes donc activement à cet assoupissement 😉
    J’ai eu même une photo sans commentaire, ce qui ne serait jamais arrivé il y a un an.
    Au moins “avant” l’on me rentrait dedans.

  5. Bernard, tu as entièrement raison, cette photo est passée et même passéiste, de même que son rendu. Je crois qu’en photo, il y a assez peu d’invention et beaucoup de citations ou de variations. Cela ne veut pas dire qu’il est impossible de photographier Paris autrement, sans ces références, mais comme je l’écrivais plus haut, cette vision correspondait à mon humeur du moment, un Paris enfermé dans une image, immobile, ennuyeux, délavé, ayant perdu à mes yeux l’attrait de la nouveauté.
    Concernant les commentaires, je te trouve un peu de mauvaise foi. Sans tenir de comptabilité, j’ai bien du commenter une quinzaine de tes photos, ce qui n’est pas tout (tu as une production prolixe et variée), mais ce qui n’est pas rien non plus.
    Sur ce, bonnes fêtes à tous, et commenter plus assidument pourra faire partie de mes résolutions de nouvelle année 🙂

  6. J aime beaucoup ce cadrage et ces gris et ce premier
    plan très noir par contre le ciel semble sans nuances.

  7. @ Francis
    …”correspondait à mon humeur du moment”…
    J’avais parfaitement compris.
    Il n’est pas facile de garder les yeux ouverts surtout si l’on a tendance à faire le même “parcours” tous les jours.
    Parfois, lorsque l’on pense avoir réussi un chef d’œuvre l’on serait tenté de se recopier et il n’y a rien de pire.

    15 ? ah bon … je vais donc ouvrir une bouteille de champagne… mais je ne parlais pas vraiment pour mon cas, c’était induit plus général.

    Je te souhaite donc pour 2012 de tenir tes résolutions 😉

  8. J’aime bien l’idée et le traitement.
    Par contre, je pense qu’il y a soit trop d’espace sous devant les cheminées ou qu’elles auraient du être prises plus en diagonale, pour donner un peu plus de dynamisme.

  9. Je suis d’accord avec packret 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.