Je me demande toujours ce que les visiteurs des Rencontres d’Arles prennent en photo puisque le port ostentatoire de l’appareil (du leica 😉 ) est de rigueur. Nous avons une réponse ici. Voici ma proposition.




PiR

7 Commentaires
  1. “le port ostentatoire de l’appareil (du leica )”, ce n’est pas une faute de goût, mais un manque de goût, il faut cacher son Hasselblad H4D-60 sous son blouson 😉

  2. J’aime l’atmosphère “industrielle” du lieu, les ombres et noirs profonds, mais pas bouché. Je parierais pour une ancienne gare ou ateliers SNCF?

  3. @ PiR : Cela dit j’aime bien l’image, mais déteste les ports ostentatoires :
    Leica ??? Je préfère un Blad, il vrai qu’il est difficile de cacher une Sinar sous le blouson 😉 Et dans un autre domaine, je préfère Patek Philippe à Rolex…

  4. Trés beau. Tout est dans les personnages en ombre chinoise au fond. Bravo.

  5. C’est l’Arlésien ! En plus, il a pas l’air content de son loft…
    🙂

  6. Belle compo, contrastes forts comme j’aime …

    Anton.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.