La suite de cette série en couleurs à cette adresse.




8 Commentaires
  1. Très beau. celui-la me plait aussi beaucoup aussi.

  2. Cette blancheur éclatante sur fond de mur moisi de moussons, beau portrait .

  3. Très beau portrait, il me semble que je préfère le NB pour ce type de photos.

  4. Je suis toujours gêné par l’aspect “brut de décoffrage” de vos images. Le visage a la même densité que le fond, dans lequel il se perd, les yeux sont grisouille, la blancheur de la tasse la met en évidence, etc… Pour moi, une phot, c’est moitié prise de vue, moitié “tirage”. Ici, je ne vois qu’une moitié de photo… désolé, car ce sont de bonnes photos.

  5. Blagapart, vous ne voyez que la moitié d’une photo, au moins vous voyez la moitié que je préfère, c’est déjà beaucoup et cela me plait ainsi. Vous avez raison de dire que mes photos sont brutes car elles le sont. Elles ne passent par aucun autre traitement que celui de l’appareil et cela est bien assez lorsque le matériel ainsi que mes volontés liées à celui-ci parviennent à s’approcher de mon idée originelle sans trop la transformer. La transformation s’opère de toute façon. L’image, après avoir flirté avec mon idéal, mon fantasme, doit nécessairement passer par des réglages techniques et esthétiques. J’ai assez à faire avec le pré-traitement et le traitement lors de prise de vue. J’ai aussi beaucoup à faire avec le visionnage, c’est pourquoi je ne procède à aucun traitement spécifiques à posteriori autre que le recadrage simple et souvent efficace. C’est un choix.
    Ce qui ne veut pas dire que je suis sourd à vos remarques, que je les méprise ni que je n’en fais qu’à ma tête. Aujourd’hui, pour diverses raisons, je préfère privilégier cette partie de la photographie, le sujet, le fond plutôt que la forme. Mon travail, actuellement, consiste à tisser une trame de fond solide. Pour ce qui est de la couleur, de la texture de la trame, ce temps viendra, l’ensemble de la construction et la vue de cet ensemble servira à formuler une idée, un projet qui je l’espère trouvera sa place par l’exposition de ces travaux quelque part dans l’avenir.

  6. Je comprends ce que vous dites (du moins je l’espère), mais si vous voulez exposer vos photos, j’ai peur que des photos sans traitement n’aient pas l’impact qu’elles méritent. Si vous voulez suivre la voie de l’ascète, la prise de vue doit être conçue en N&B, donc en mettant en relief les visages, attitudes par rapport au fond, ce que je ne vois pas toujours dans vos photos (c’est vrai sur la dernière, très bien éclairée). Une photo, c’est aussi la forme, pas séparable du fond! Je pense….Même un rigoriste comme Cartier Bresson faisait des tirages soignés, et ne présentait pas ses photos comme sur une planche-contact.
    Ceci dit, j’aime beaucoup votre projet, c’est d’autant plus râlant…

  7. Soyez sûr que cette étape n’échappera pas au processus. J’ai bien conscience que l’exposition entraîne un travail rigoureux et consciencieux. Ce moment viendra en temps voulu, pour l’instant je me place plutôt dans une phase de création, plus que dans celui de la finition. J’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de cette réponse car je m’efforce de n’envoyez que des photographies qui passent par plusieurs phases d’autocensures.
    En tous les cas merci de l’intérêt que portez à mes photographies.

  8. Si vous êtes intéressé, j’ai “revisité” cette photo, et je peux la publier sur LVG avec votre autorisation…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.