12 Commentaires
  1. Dans cette exploration -exorcisme des temps de brume vous êtes parfait. Vous rendez bien cette immobilité des marais stagnants. On entend presque le bruit des pas dans la boue.

  2. Wahouuu !!!
    Rien d’autre à dire, tétanisante de beauté et d’élégance.

  3. Je suis séduit. Même très séduit. Mais je crois que je l’aurais été plus encore si vous aviez pu saisir dans la première mare un peu plus du reflet du poteau, en écho au reflet du cheval, plutôt que cette immensité de ciel nu que vous avez vigneté pour l’habiller un peu. Mais la séduction l’emporte sur les réserves :). Accompagnerait idéalement une ballade de Folk irlandais.

  4. Je suis admiratif du premier plan, mais dubitatif devant ce ciel si lisse et qui tient tant de place.
    J’aurais préféré “un petit cheval dans le mauvais temps…”. Cela dit, j’aurais quand même aimé la faire celle-ci ! 😉

  5. Très belle rencontre en effet.Pour moi elle est très bien comme çà, moins de ciel enlèverait cette impression de “temps suspendu” comme souvent au petit matin ( mais peut être est ce le crépuscule , c’est difficile à savoir) . Très beau.

  6. Comme l’Oliv. Je trouve que le ciel dessert la composition, et brise un peu l’ambiance. Mais la brume et l’humidité du lieu sont bien rendues dans ce traitement en gris délicats.

  7. Coup de cœur, ne change rien, elle est pratiquement parfaite !
    L’œil se balade sur cette eau, se laisse guider dans cette courbe du canal pour arriver sur ce cheval qui articule toute la photo.
    Surtout pas de reflet de poteau en plus ou de ciel en moins… Peut-être celui-ci est-il juste un peu trop densifié, car il donne une impression de lourdeur et éteint un peu l’ambiance brume.

    Par contre un format carré en ouvrant sur les côtés ? à voir ce qu’il y avait…
    On sait déjà qu’il y a des barbelés quelque part 😉

  8. Très sympa … mais …
    Comme d’autres je trouve ce ciel inutile, surtout avec ce vignetage plutôt alourdissant l’image, à mon sens contradictoire avec l’atmosphère bucolique et douce d’un début ou fin de journée. J’en enlèverais les 3/4.
    D’autre part trop de contraste pour la même raison, l’effet de brume étant estompé ainsi qu’une perte de détails dans les premiers plans.
    Bref tout ça manque de légèreté ! 😉
    Au boulot Solong ! T’as déjà fait beaucoup mieux et cette image le mérite …

  9. Merde, Solong, merde de merde.

    Celle-là, j’aurais tellement aimé pouvoir dire

    “c’est moi qu’a fait”

    I’m in love. (avec moins de ciel, oui)

  10. En synthèse : idem Yvap 🙂

  11. Merci à tous ! et pardon pour cette réponse tardive… 🙂
    D’abord je ne changerai rien. Rien que pour ne pas risquer d’emmerder moins Louise Marquise… un peu de ciel à la rigueur… J’ajouterais Louise que je ne te retournerai pas ce compliment sous tes photos tant j’aime bien que ces autoportraits soient de toi… 🙂
    Pour répondre un peu sur la dureté du traitement (Yvap, Tristan, Bernard…), j’ai cherché à raconter ici davantage mon impression sur le coup, celle d’une surprise dans cette confrontation abrupte (doublée par ce reflet très net) qu’offrait ce singulier face à face, qu’une ambiance bucolique et brumeuse. J’ai donc eu envie de forcer le trait dans le sens de contrastes poussés. Ceci a en plus l’intérêt il me semble de rehausser la clarté et la lisibilité du reflet. Mais du coup le ciel plutôt clair me gênait et diluait le sujet. L’idée d’en supprimer m’a conduit au carré, mais j’ai préféré conserver un format vertical et j’avais envie de conserver de l’espace (avec en gros l’idée qu’un face à face au milieu du désert a plus de force “instantanée” que la même scène dans le métro aux heures de pointe.. ou de cette “suspension dont parle Henri).
    C’est donc en tâtonnant ainsi que m’est venue l’idée d’obscurcir ce ciel et d’y renforcer le vignetage afin de recentrer l’image sur ce face à face. En ayant bien conscience que l’effet est tout à fait artificiel (par cette contradiction avec la blancheur du reflet dans l’eau), mais finalement l’impression que cela servait pas mal le propos de cette rencontre un peu bizarre…
    Voilà un peu ce qu’a été mon cheminement à partir du cliché original. Une autre façon de vous l’assener serait de le faire en image. Voici ICI quelques une de mes errances autour de cette photo ( vous les trouverez en menu déroulant après les photos de “cent titres”). Francis y trouvera le reflet du poteau, Bernard un carré ou deux, Yvap et Tristan un peu de douceur, Louise Marquise rien de moins emmerdant j’espère… Il me reste à chercher encore, éclairé par vos réactions..
    Merci encore à tous de votre intérêt… 🙂

  12. Solong, je repasse tardivement, car peu de temps en ce moment et je passe beaucoup d’heures devant l’ordi déjà 😉

    Je suis allé voir ton “Un carré envisagé pour le format LVEG” mais je ne suis pas convaincu par le tirage (trop clair) et le cadrage (trop d’eau) qui fait perdre le regard entre les reflets et le cheval.
    Perso je reste sur le cheval et je donne du ciel dans ce carré 😉

    @+

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.