portée aux nues…




5 Commentaires
  1. Superbe !! Trés, trés poétique. les oiseaux sont miraculeusement placés (“Dans les champs de l’observation, le hasard sourit aux esprits préparés” comme disait Pasteur).

    Bonne semaine

  2. chouette réponses 🙂

  3. Si l’on joue cette partition çà risque de produire une grosse cacophonie, non ?

    Ce qui m’a beaucoup fait sourire c’est l’expression “portée aux nues”… Très bien trouvé **

  4. Une géniale cacophonie, Bernard! Psychédélique…: Celle de “High flyin’ bird” des Jefferson Airplane, live au festival de Monterey, été 67, Ici

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.