Cette voix calme, cette force noire et profonde, venue du large, qui se transmute en fracas d’écume blanche, au contact du roc.




JLB

voir "présentation" dans le site
11 Commentaires
  1. On ne s’en lasse pas, de ces splendides émergences !

  2. Ce que j’admire ici, et qu’on retrouve dans toutes vos photographies, c’est votre formidable contrôle de la lumière.
    Même plus: DES lumières, quand on considère leurs subtiles et multiples variations.
    Magnifique.

  3. Les plus hauts sommets menacés par le déluge. Anticipation ?
    Dans les anciennes publications certaines photos de Solong sont également très belles sur le même sujet.

  4. On retrouve ici la puissance de la première de la série, avec cet affrontement sans fin des éléments et ce chaos de lumière pour sublimer la scène… Splendide !

  5. Le roc est immuable et la mer plus démontée. Encore beaucoup de mouvements lisibles avec cette vitesse moins lente et j’aime beaucoup cette lisibilité de l’eau. Et aussi cette magnifique lumière sur l’eau … bravo !

  6. Des brise-lames… brisés… Des diamants pas polis…Magnifique. L’une des plus belles avec celle du 2 janvier, sur le même thème des roches acérées…

  7. Belle composition.
    En ignorant le titre, on pourrait aussi croire à un paysage montagneux surmonté de nuages gris sombres. Les grands éléments se rencontrent.
    Bravo

  8. JEAN FRAIPONT: Merci, ça m’encourage à en publier quelques autres.
    GBERTRAND: Il m’arrive de râler contre la complexité parfois inutile de nos outils numériques, mais je dois avouer qu’il y a des moyens dont je ne pourrais plus me passer, concernant, entre autres, le contrôle de l’exposition. Le fait par exemple de pouvoir afficher l’histogramme dans le viseur avant la prise de vue (hybrides) en ayant sous l’index la molette de correction d’exposition est d’un extraordinaire confort. Le fait aussi de pouvoir, au tirage, parfaire l’exposition de manière incroyablement fine; on se prendrait parfois pour un peintre mettant en place les dernières touches pour un équilibre parfait. On est loin des cartons découpés laborieusement manipulés sous l’agrandisseur pour un résultat hasardeux (et un grand gaspillage de papier!).
    MATOUFILOU: Merci, mais comme le disais HENRI, on ne peut pas toujours être au top!
    MONSIEUR HR, PIERRE GRAVE: l’analogie ne m’a pas échappée, c’est même ce qui a déterminé mon cadrage à la prise de vue.
    MONSIEUR HR: les images de Solong sont plus “explosives” avec un temps de pose plus court. CELLE-CI se présente dans un beau clair/obscur.
    ESTIENNE: 4 secondes pour celle-ci, entre 1 et 10 secondes pour l’ensemble de la série.
    BRIGITTE DAVID: merci, “les diamants pas polis”, j’aime bien.

  9. Ces rochers à fleur d’eau aux dents bien acérées, la hantise des marins… Ça vous découpe une coque de bateau encore plus vite qu’une trancheuse à jambon…

  10. Splendide ( comme toujours !)

  11. JMLG, ANDREROQUES: merci pour vos regards.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.