Avec mes meilleurs vœux pour une année 2019 démocratique.




blagapart

longue histoire...
12 Commentaires
  1. Merci pour ces voeux tout à fait opportuns et que ce diptyque éclaire à sa façon.

  2. Distorsion par confrontation de vues tellement éloignées que cela confine au collage surréaliste. Et là toutes les combinaisons deviennent possibles.
    Celle-ci me va bien : son sens est obscur, mais la puissance d’évocation est indéniable.
    Jolie prise (de pouvoir).

  3. Sachant que tu es un spécialiste du genre.
    Cf. Figures de la mort, Memento Mori, pour reprendre les plus récents de tes diptyques.

  4. Qui donne du grain à moudre ! Bravo !

  5. “La Main droite du diable” ?

  6. … ou de Barbare Hein? …
    Bonne année Blagapart!

  7. Un rapprochement qui accroche l’oeil et la pensée; même les supports y participent (niche et table). Un produit, plus qu’une somme de 2 images.

  8. « La Main droite du diable » qui git dans las détails de la photo de gauche.

  9. Participant à la dualité le contraste entre les deux images : la main noire sur la table blanche et ce tabernacle sombre au milieu de ce cadre blanc ! Là, la séparation est comprise dans les images, pas besoin de séparation artificielle ! Excellent ! Une réussite ! Meilleurs vœux à toi aussi !

  10. Ce n’est pas la main qui jure sur la Bible que le témoin dira la vérité? Et ce n’est pas comme dans la chanson “Ils ont les mains blanches… les mains maquillées… ” Là il s’est sali les mains… Bref que d’énigmes!…

  11. Merci à vous tous pour vos voeux et le bon accueil de ce diptyque vénitien. La photo de droite a été prise à la Biennale, mais je n’ai pas noté le nom de l’artiste… Je m’interroge moi-même sur le sens de l’ensemble, mais le rapprochement s’est imposé.
    Le dispositif qui “protège” la statue de la Vierge la projette dans un univers carcéral, que l’on peut imaginer mis en place par ce bras dictatorial…?

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.