Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
12 Commentaires
  1. Sérieux motif de rupture ! Même en ombre chinoise.

  2. Comme HR ! Il n’y a pas pire que l’inattention. Pourtant, elle en faisait un maximum.
    Ou… elle faisait un selfie ? On n’es jamais si bien servi…etc

  3. Charmante opposition !

  4. J’aime bien ces silhouettes mais je crois que j’aurai contrasté plus l’image et que j’aurai recadré pour éliminer une partie de la base sombre …

  5. Opposition de charme, la mère qui tourne le dos à sa fille, tout cela temporairement et pour la bonne cause, la photo. J’ai trouvé amusante cette opposition à la fois de style, de matériel, et bien sûr de sujet : d’un côté, je photographie le monde, de l’autre je me photographie, moi.
    Ce n’est plus un fossé, c’est un abîme entre deux générations.

  6. Et le nombre d’or, Estienne, qu’en fais-tu ? Tu es le premier pourtant à en faire bon usage… Si je recadre, je perds l’équilibre, non, et les deux personnages avec moi ?

  7. Je ne pensais pas au nombre d’or, je vois plutôt presque un panoramique. Je ne suis pas “bon en calcul”, je ne réagis qu’au ressenti et là, je trouve la composition “lourde” d’où ma réflexion. Mais tu restes totalement maître de ton image ! 🙂

  8. Merci Estienne. Et je te rassure, je n’ai pas non plus de calculette dans la tête, je suis comme toi plutôt dans la sensation. L’équilibre dont je parle ici, où participent la part de noir et la pente, naît d’abord d’un ressenti.

  9. L’idée est bonne et bien mise en forme avec ce fort contraste.
    Mais l’image aurait eu plus de force si les 2 photographes avaient été rapprochés, presque dos à dos. Ce qui aurait eu pour bénéfice d’éliminer cette surface noire et vide.
    Ce n’est qu’un avis.

  10. Merci GB, je reconnais bien-là le brillant metteur en scène de ses propres images, à la manière d’un cinéaste. Je n’ai hélas pas ton talent pour recréer une vue à partir de l’existant. Puis j’aime bien ici cette distance entre les deux personnages, ce vide qui se creuse, cet écart qui s’accentue entre les deux âges…
    J’entends vos remarques, mais elles me confirment plutôt dans l’idée que cette vue me plaît telle qu’elle est, avec ses imperfections et ses beautés.

  11. Bien sûr Matoufilou, ce n’était qu’un avis et ta photo est bien comme ça.
    Si on faisait tous les mêmes cadrages, quelle tristesse ce serait !

  12. Bien vu!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.