“Jusqu’à la dernière bataille,
jusqu’à la dernière bouteille”.




Jean Fraipont

« Il s'agit de trouver quelque chose d'intéressant dans un endroit ordinaire... Cela n'a pas grand-chose à voir avec les choses que vous voyez, mais cela a tout à voir avec la façon dont vous les voyez. » Elliott ERWITT
11 Commentaires
  1. Avec ce genre de question métaphysique, je ne suis pas prêt de m’endormir ce soir. Merci JF.
    Pour ce qui est de la photo, je regrette un peu de ne pas voir le second pilier de la porte. Je suis peut être pris au piège de mes habitudes visuelles ?

  2. Celle de Genepi n’est toujours pas vide!
    A droite, un interphone et un digicode, encombrants…, d’où le cadrage peut-être un peu abrupt.

  3. Elle fait joliment contrepoint avec la précédente, et c’est un apport de plus, intéressant, à la longue et riche histoire de la philosophie de la bouteille.

  4. OK, JF

  5. J’ai l’impression de m’insérer dans un dialogue entre deux polonaises qui en prennent au p’tit-déjeuner…

  6. @ Matoufilou :
    – y a de la pomme !
    – y a pas qu’ça !
    Une “filosofia” à la hauteur du “bizarre” de la cuisine !
    Moi, j’aime beaucoup ces murs qui parlent, même sans le graffiti. Ces vieux murs avec leurs failles, leurs trous, le crépit décrépi, les taches et tout ce qui montre le temps passé, dépassé et qui racontent des années au vent et à la pluie, les canicules, les gens qu’ils ont abrité et ceux qui sont restés dehors … les vieux murs ont des histoires, des drames et des rires … Henri nous avait gratifié de quelques beaux morceaux avec salpêtre et moisissures, de beaux souvenirs. Alors oui, cet avorton de porte … mais quelle importance ! Une belle image, un beau prélèvement d’une tranche de vie minérale …

  7. Bonjour,

    Je crois même “qu’il y a de la betterave”…

  8. Heureux de voir que certains se souviennent encore de Lulu la Nantaise!
    Merci de vos comm. !!

  9. C’est en bataillant qu’on prend de la bouteille ?

  10. Peut-être la bataille est-elle au fond de la bouteille et la bouteille au bout des batailles…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.