10 Commentaires
  1. L’épuisement ?

  2. Elle marche comme une zombie … le tirage est très juste, la lumière est très douce. Je regrette un peu ce cadrage serré, je lui aurai bien laissé un peu plus d’espace devant elle.

  3. Le tirage est trop contrasté, et je regrette les yeux fermés de la marcheuse. C’est dommage parce que la scène me semble avoir un beau potentiel…

  4. Bonjour. Merci pour vos commentaires. Pour le cadrage je ne voulais pas qu’il soit plus large pour ne pas distraire l’attention de sujet principale: deux personnages.
    Matoufilou: C’est marron de lire ça, puisque personnellement j’ai trouvé très intéressant son visage avec des yeux fermés …
    Pour moi elle n’est pas zombie… au contraire on peut voir ses émotions, un instant, peut-être de fatigue, peut-être de quelque choses de plus profond, je sais pas, mais perso je vois en elle quelques choses de très humaine et profond dans son expression…
    J’habite dans une grande ville et je vois tous les jours des gens marchant avec un sourire, en regardant droit devant eux ou dans ses portables, des jolies masques pour cacher ces profonds émotions… pour moi c’est eux des vrais zombie… des gens qui cachent son vrais visage puisque montrer rien qu’un petit morceaux de son intérieur ils prennent pour une faiblesse…
    Et après tout peut-être qu’elle est heureuse ? Peut-être qu’elle vient de réaliser que vrai bonheur on trouve à l’intérieur de sois-même ?
    J’ai trouvé aussi intéressant le contraste entre le visage de petit et sa mère… deux mondes différents… elle avec tous ses expériences de la vie, avec sa fatigue, l’épuisement ou contentement, qui sait ?… sa sagesse, recherchant un ressource à son l’intérieur…
    et lui avec ses grands yeux ouvert, avec sa faim d’observation, d’apprendre, curieux de tout ce qui l’entoure… lui son bonheur est pour l’instant limité à l’extérieur…
    Mais peut-être que tout ça c’est seulement dans ma tête 🙂 …

  5. Elle a peut être simplement fermé les yeux au moment du déclenchement de la prise de vue. On en est réduit à interpréter.
    Le caractère humaniste de la photo ne nous a pas échappé et nous a touché.
    Par contre , je pense également qu’un peu d’air autour des ce cette mère et de son enfant (dont les attitudes contrastent fortement), lui aurait permis de respirer sans que notre attention soit distraite.

  6. Bien sur je comprends. Pour le cadrage il y avait des choses autour qui pouvait être gênants, j’était en peu limité dans mon choix de cadre
    En tout cas je lis vos commentaires avec grand attention et plaisir 🙂

  7. L’humanité de ton regard me paraît indéniable. Je regrette juste qu’on soit passé tout près d’une photo superbe. A mes yeux du moins.

  8. @ Sebastien : il faut bien aussi voir que nous donnons un avis sans connaître les contraintes de l’endroit où a lieu la prise de vue. Donc nos remarques ont forcément des limites que nous ignorons. Il est donc important de relativiser les commentaires que nous apportons aux photos. Ensuite, il y a le traitement qui en est fait. Sur ce point, on doit pouvoir être assez précis mais là aussi les avis sont quelquefois très divergents voire opposés quand certains réclament de la douceur et d’autres du contraste : l’uniformité est ennuyeuse ! 🙂 En un mot encore, bienvenue chez “nous” !

  9. Il me semble important que nos commentaires, tout en restant bienveillants (toujours), soient aussi honnêtes et francs. C’est ainsi qu’on progresse. Ensemble et individuellement. Et un avis contraire sur une photo n’est pas un avis négatif sur le photographe (jamais / pour moi en tout cas).

  10. Je regrette également les yeux fermés de la marcheuse et le cadrage un peu serré. La photo est sinon très réussie.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.