Le calembour (en deux temps) est pour Monsieur HR.




Matoufilou

De retour après une longue absence. C'est le propre de ma déjà longue histoire avec LVEG. J'ai commenté, abandonné, puis posté, abandonné… C'est mon rapport à la photo en fait qui n'est pas simple. Ce n'est qu'une toute petite partie de ma vie mais en moi comme une tâche aveugle.
8 Commentaires
  1. Je commence à comprendre le sens de cette série. Du coup, le virage me gêne moins, il donne à ces mains, à cette peau des allures de bronze. Bravo !

  2. Je laisse tomber la couleur et je garde le massage de la nuque, ces doigts qui s’enfoncent, ces mains qui délassent, ces tensions qui se dénouent : très beau et sensuel ! J’aurai peut-être juste mis un peu de vignettage pour créer une image plus intime où l’on reste entre soi à l’abri de tout ce qui nous entoure, quand les regards et les corps sont seuls au monde …

  3. La photo NB reprend elle la recette proposée par Estienne (virage sépia à 5%) ?

  4. @ Mr HR : à priori, je ne pense pas …

  5. Monsieur HR, Estienne, merci pour vos commentaires.
    Non pas de virage sépia sur cette photo-ci. J’étais encore sur ce ton “verdâtre” regretté par Maria sur la vue précédente, et sans doute effectivement moins pertinent ici.
    Merci pour le beau et sensuel, cela fait plaisir.

  6. Point de vue bien choisi, qui laisse un court instant d’hésitation avant de resituer les choses. Je la préfère à la précédente (en gris neutre toujours!)

  7. Merci JLB. Bien noté le gris neutre pour ce genre d’image, vous m’avez convaincu.

  8. Je préfère également le NB. Maintenant j’aimerais voir ce que ça donne avec la recette d’Estienne. Le virage vert me faisait penser à certains ouvrages d’art des années 50-60 consacrés à la sculpture et produisait ainsi un certain effet particulier.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.