JLB

voir "présentation" dans le site
8 Commentaires
  1. Belle forme et belle matière, la lumière crépusculaire leur va au mieux.

  2. Au fond d’une tombe dans la vallée des rois … à quoi avons-nous affaire ? Le mystère reste entier … Quelle est la part de montage, de maquette ? L’élément principal avec ses différentes couches de parement est assez artificiel avec ses “reflets sombres” inattendus …

  3. @ Estienne: Je comprends que cette série d’images soit assez déroutante et suscite des interrogations mais je tente de la proposer ici pour sortir provisoirement de ma production dominante et, si possible, recueillir quelques réactions. Difficile de détailler ici la démarche et les aspects techniques mais je tenterai de le faire un peu plus tard. Pour ce qui concerne celle-ci tu n’est pas loin de la vérité puisque le fond est une photo que j’ai prise du côté d’Assouan, dans une carrière datant des pharaons. En ce qui concerne la “stèle” c’est une construction de terre cuite faite de 4 couches successives de briquettes d’argiles (petites, moyennes, grandes, enduit). Les “reflets sombres” correspondent à des ombres dues aux épaisseurs différentes. Elle date d’une époque ou je pratiquais beaucoup plus la sculpture (installations) que la photographie!
    Pour moi, que tu t’interroges sur la part de montage et de “maquette”, est plutôt bon signe 🙂
    @ MrHR; la lumière crépusculaire, voire nocturne, concernera toute la série.

  4. Je pensais bien à quelque chose comme un tombeau. Je n’étais finalement pas si loin.
    Quant à la lumière, je rajouterai que je la trouve somptueuse.

  5. @Mr HR, Estienne: ce qui m’a donné l’idée de cette mise en scène, c’est que dans cette carrière, il y avait des obélisques brisés, abandonnés depuis Ramsès (par exemple) et qui n’ont jamais été redressés. Ma petite construction (60 cm) était plutôt destinée, elle aussi,à la verticale.

  6. Je dirais… La première pierre…

  7. dans le sens de Brigitte, comme une impression de fondation … étrangement je trouve qu’il se dégage ici une impression de nostalgie. cette série de “vestiges” est à mes yeux une réussite remarquable.

  8. @ Merci Adrien: effectivement, une certaine nostalgie sous-tend cette série puisqu’elle vient se greffer sur ce qui me restait d’une activité vieille de… 30 ans environ!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.