7 Commentaires
  1. @ Brigitte : tu nous fais deux propositions : laquelle préfère-tu toi ? Celle-ci plus simple ou l’autre plus descriptive ?

  2. J’aime bien celle-ci, même s’il y a moins de détails; la prise de vue verticale est intéressante avec cette pointe lumineuse dirigée vers le bas.

    Petite remarque : si c’est la future maison ??, il va falloir se mettre au boulot !!

  3. Oui Estienne j’ai dérogé aux règles de parution, parce que je les considère comme des variations sur un même thème. Pourquoi choisir?
    Andréroques…Les patous qui veillaient sur les chèvres – malgré leurs airs de braves toutous laineux – interdisaient de l’oeil et de la voix toute vélléïté d’appropriation . De toutes façons, même si l’odeur caprine qui régnait en ce lieu peut avoir son charme… Au bout d’un moment je préfère les parfums Serge Lutens…

  4. @ Brigitte : ce ne sont pas les règles de parution qui me dérangent ici mais l’hésitation que je ressens face au choix. Personnellement, je préfère aussi celle-ci, comme Andreroques avec cette flèche lumineuse plongeante.

  5. Comme une lourde vapeur qui envahit le lieu! (juste éliminer la languette claire en dessous de la photo).

  6. oui Jean Fraipont la petite languette est en trop!

  7. La petite languette est en trop mais je pense à des amis graphistes – les Grapus- qui mettaient une faute d’orthographe dans leurs affiches pour canaliser le sens critique de leurs commanditaires.
    :-))

    PS. Une expo rétrospective de l’oeuvre de Grapus a lieu à Thiers jusqu’à la mi-septembre. Et une expo personnelle de l’un des Grapus de base, Gérard Paris-Clavel, commence le 6 Septembre à Nogent.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.