Dans la série “les petits arbres d’en face” …




Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
9 Commentaires
  1. Ce sont surtout les scarifications qui m’impressionnent. Je m’interroge sur leur origine.

  2. Celle ci est très belle aussi .
    Très beau graphismes. Entre les chemins forestiers , les bandes coupe feu et les lignes de crêtes , on pers les repères de profondeur et de grandeur.
    J’aime beaucoup…

  3. La photo précédente nous parlait de nature vierge, d’une muraille presque inaccessible à l’homme; celle-ci oppose les lignes naturelles, obliques rocheuses soulignées d’arbres noirs, aux lignes résultant de l’action humaine, pare-feu et pistes creusées à flanc. On ne peut pas dire que les deux soient en harmonie… par contre toutes fournissent au photographe un excellent motif pour structurer son image 🙂

  4. On ne sait pas si c’est le versant de la montagne ou le fond de la vallée, au milieu coule une rivière et le sapin en haut à gauche pourrait être une silhouette… mais il est vrai que les arbres marchent parfois!
    Bien belle …

  5. Belle texture; un graphisme qui me plaît !

  6. dans le même genre que la précédente mais je préfère nettement celle-ci, plus “radicale” dans son abstraction et sa dynamique.

  7. En hiver, en montagne, le Noir & Blanc est une évidence surtout si on élimine le ciel. Et les “petits arbres d’en face” n’en sont que plus graphiques ! Je crois que Henri est encore une fois d’accord avec ça ! 🙂
    Merci de vos avis !

  8. Bien sûr Étienne que je suis d’accord , d’ailleurs je crois que je vais continuer notre échange …

  9. Encore un superbe paysage saupoudré !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.