adrien pairraud

des photos au gré des moments ... de la photo ?
7 Commentaires
  1. Aurait elle souffert du gel comme nos vignes tourangelles ?

  2. on est proche des “représentations significatives” chères à Edward Weston. Cette vision de la tulipe me rappelle en effet celles de ce photographe sur ses poivrons, artichauts et autres champignons. Les pétales momifiés de la fleur n’évoquent pas la mort mais, à l’opposé, une sorte de danse parfaitement mise en scène sur ce fond de carré noir. Seul petit bémol, j’aurais bien augmenté la profondeur de champ pour éviter la pointe floue du centre.

  3. J’aime beaucoup cette beauté graphique des végétaux en fin de vie,qui d’un coup prennent des formes chimériques.
    Une “belle” tulipe qui est comme le négatif des tulipes noire de Denis Brihat. http://www.denisbrihat.com/en/work/nature/tulips/

  4. Elle est passée au micro-ondes ?

  5. La vie des fleurs après, un excellent sujet ! J’ai plusieurs images de cette étape dont celle que j’avais posté en Février : https://www.lavieengris.com/?p=64868
    Et peut-être une autre prochainement …
    Pour revenir à celle-ci, même avis que JLB et même réserve sur le flou central.

  6. L’extrême flétrissure qui en photo prend l’aspect du marbre.

  7. à la différence de cette tulipe, j’ai rougi en lisant vos commentaires et les références qui y figurent ! merci d’ailleurs Henri pour le lien, une belle découverte pour ma part. Weston, bien sûr est toujours à l’esprit lorsqu’on attaque ce genre de sujet, sans volonté de copie mais référence esthétique sous-jacente …
    pour le pétale central, je suis d’accord la pdc est un peu courte, mais ayant gardé le bouquet je m’y remets un de ces jours.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.