Pierre Grave

Ma passion pour la photographie date de mes onze ou douze ans lorsque mes parents m'ont offert mon premier appareil, un magnifique Brownie flash Kodak, tout cubique en bakélite noire. Cette passion ne s’est ensuite jamais arrêtée. Vers mes vingt ans, je me suis offert un 24X36 Praktica car c’était l’appareil le moins cher de la catégorie à l’époque bien qu’il soit « monté » avec un 50 mm Jena, clone de Tessar. Mon premier grand reportage fut effectué lors d’un voyage estival en Grèce et en Turquie avec un de mes amis lui aussi passionné par la « pelloche » noir et blanc et les tirages 30X40 avec un agrandisseur, dans la salle de bain de l’appartement de mes parents. Aujourd’hui la photo fait partie de mon quotidien. J’apprécie en particulier l’esthétique des paysages, le « langage du corps » saisi au vif dans les portraits et l’évocation figée de la vie humaine dans les salles et terrasses de restaurants, les portes et fenêtres ou les architectures urbaines. J'associe également ma passion de la photographie à celle, aussi ancienne pour moi du jazz en captant, sur scène, dans les festivals ou dans mon club préféré les attitudes si expressives des musiciens en action. A mes début, le choix du noir et blanc s'imposait à la fois pour des raisons économiques mais aussi car, techniquement, le développement et le tirage des photos couleur dépassait mes capacités techniques. C'est aujourd'hui un choix artistique. Rare sont mes photos qui, même prises en couleur, ne me séduisent pas converties en noir et blanc. J'y trouve le graphisme, le dépouillement, la restriction à l'essentiel que je reherche dans la photographie. mais aussi dans les autres arts graphiques. En ce qui concerne les moyens matériels, j’ai depuis peu de temps, abandonné l'argentique et utilise aujourd'hui un hybride Fuji X-T1, un compact Fuji X70 ou, car il est toujours dans ma poche, mon smartphone Sony Xperia Internet est pour moi le moyen inégalable qui me permet de partager mes modestes œuvres avec amis, relations ou avec des inconnus qui s'y intéressent.
18 Commentaires
  1. Cadrage d’une rigueur géométrique de cette jetée qui indique un mouvement vers le large et le mouvement contraire du chalutier qui revient au port avec son cortège de mouettes sous un ciel variable et une grisaille nacrée.Très belle photo…

  2. On y est, même avis que Brigitte, elle est très belle!

  3. très bonne idée que cette composition homothétique d’une belle rigueur mais je suis moins convaincu par le tirage que je trouve trop peu contrasté et le format carré. Je sais bien que c’est le format de base des Rolleiflex mais, à mon sens, la composition gagne en dynamisme en 4:3.
    J’ai déposé dans les médias une version recadrée-contrastée faite sur le pouce pour illustrer mon propos.

  4. et comment voir cette version retouchée Adrien ?

  5. On y est et les premiers en plus. Le faible contraste ne me gêne pas ici.

  6. Maintenant, le format 4/3 me semble intéressant.

  7. En tenant compte de l’avis d’Adrien, j’ai augmenté un peu le contraste sans pour autant perdre dans la définition des détails dans les ombres.
    Par contre je persiste sur le cadrage carré.
    J’essaye de garder la composition “ressentie” à la prise de vue en fonction de l’appareil que j’utilise.
    Si j’avais utilisé ici mon Olympus E3 ou mon Mamiya ou Bronica 645 au lieu de mon Rolleiflex je serais arrivé à une composition différente.
    Je trouve d’ailleurs amusant que, du temps ou les reflex bi-objectifs étaient utilisés par la plupart des photographes ils recadraient parfois leurs photos en rectangle alors qu’aujourd’hui nombreux sont ceux qui recadrent leurs photos en carré…

  8. Travail intéressant qui mêle technique et esthétique!

  9. J’ai l’impression que le fait d’avoir poussé le contraste a dégradé le contour du poteau au 1er plan.

    C’est un peu dommage d’avoir effacé la 1ère version, la comparaison n’est plus possible.

  10. Une composition et un cadrage équilibrés qui conviennent bien à cette entrée du port des Sables D’Olonne, avec une mer et un ciel apaisés.

  11. il ne s’agit de ma part que de suggestions dont on fait bien ce que l’on veut … par ailleurs, je comprends parfaitement votre attachement au format d’origine surtout avec du beau matériel comme un Rolleiflex.

  12. Je rejoins le com de M. HR, dommage de ne pouvoir comparer avant et après la retouche du contraste.
    Je crois que je préférais la première version qui, me semble t’il, était plus nuancée.

  13. Le durcissement du contraste dramatise la photo, est ce le but recherché ?

  14. Bon, j’ai remis la version d’origine qui correspond mieux à la prise de vue.
    Bravo à JLB pour la reconnaissance de la jetée des Sables !

  15. J’aime beaucoup le recadrage d’Adrien !

  16. Aucun mérite, j’habite dans le coin et c’est un sujet que j’ai souvent photographié à une époque.

  17. Le sujet est un peu “bateau” 😉
    Je préfère le réglage et le recadrage d’Adrien (alors que je suis un grand adepte du format carré), et c’est je crois à cause de la moindre part du ciel (et ceci même s’il n’a pas mis l’horizon au centre 😉
    Ici, la partie claire au dessus des nuages réouvre la photo vers le haut et ça ne débouche sur rien.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.