Tristan.

Photographe amateur, amateur de photographie. Surtout attiré par la prise de vue, le regard. Attrait particulier pour le N&B. A suivre sur <a href="https://www.flickr.com/station32/">Flickr</a>, <a href="https://www.facebook.com/tristan.d.photo/">Facebook</a> ou <a href="https://twitter.com/station32p">Twitter</a> (<i>ouh là, ça fait beaucoup</i>).
10 Commentaires
  1. Singulier, proche d’un tableau abstrait.

  2. Un tableau abstrait dit Mowgli. Encore qu’avec la corde qui n’a pas encore été décrochée…Dramatiquement belle alors!

  3. Tout comme Brigite, pour moi, c’est plutôt du côté dramatique que penche la balance.
    Ça me fait penser (je ne sais pas trop pourquoi) à Walker Evans.

  4. J’aime beaucoup ce carré et le traitement qui en est fait et pourtant, je crois que je n’aurai pas fait la même prise de vue à cet endroit (autant que l’on puisse imaginer l’environnement) notamment en serrant plus autour de la boucle du tuyau et de la porte masquée.

  5. J’ai cru voir, l’espace d’un instant, une installation d’art contemporain ! L’agencement des gris est bien construit !

  6. Des beaux gris et de belles courbes. Une nature morte très plastique.

  7. Bravo pour ce tirage tout en contraste et en douceur. Par contre le cadrage ne me satisfait pas totalement.

  8. Un peu comme Etienne. Sans connaître le lieu, j’avoue que cette corde mériterait un peu d’espace au-dessus pour moi…mais fût-ce possible ? 😉

  9. étonnante composition parfaitement tirée, une belle photo de quelques riens agricoles. la remarque de HR sur Evans est justifiée, on retrouve dans ces vues d’intérieurs des gris subtils à l’instar de ceux-ci.

  10. Le cadrage est, comme souvent, contraint par des éléments que je ne veux pas voir entrer dans le cadre. Notamment des poutres qui ruineraient le côté épuré de l’image. J’aurais pu cadrer plus serré, mais pour l’équilibre de la photo, je l’ai vue comme ça 😉

    Mais du coup, je suis allé voir quelques images de Walker Evans… 🙂 Dans celles que j’ai vu, il y a un esprit rural, mais les siennes sont plutôt pleines de gens. Ici, ce n’est pas le cas. Il faut les imaginer, car ce lieu n’est pas abandonné.

    La remarque de Jean sur l’art contemporain m’a fait sourire. Il faudra que je retourne en parler au fermier… 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.