Pour ceux qui n’ont pas vu le film:
www.youtube.com/watch?v=V2v_qauEfIg
Et pour ceux qui n’ont pas patience allez directement à 1:44




Mowgli

En mémoire de mes toutes premières photos d'adolescent en N&B
14 Commentaires
  1. Elle est intéressante et en même temps, je n’accroche pas sans arriver à deviner ce qui me pose problème …

  2. Mon commentaire a disparu.
    J’y disais que, pour moi, cette photo fonctionnait car l’air du film me trottait dans la tête.

  3. Pareil qu’Estienne. Peut-être que la photo est trop distractive ? Un cadrage plus serré ne montrant que le personnage sur la passerelle ?

  4. Même avis que Jean Fraipont, en essayant un cadrage carré tout en supprimant le bas de la photo.

  5. J’y reviens quand même parce que j’ai été un peu vite.
    Avec une très forte division sombre en quatre parties, l’image nous présente quatre scènes.
    La première, en haut à gauche, est celle du passager sur la passerelle…
    La deuxième, en haut à droite est en écho de la première (“sur la passerelle”) avec en prime une sensation de vide un peu vertigineux.
    La troisième, en bas à gauche, tord l’ensemble par deux robustes contractions. Le coin pierreux (rien de plus dur) et le mur de bordée en biseau, offrent les seuls reliefs de rives qu’on devine ennuyeuses.
    Et la quatrième, en écho à ta troisième : … ennuyeuse.
    Pour accentuer l’effet de strip de BD, il serait plus judicieux de redresser la verticale plutôt que l’horizontale qui n’est qu’une anecdote dans chaque histoire.
    Voilà pour rendre justice à cette photo et à méditer avant de la couper en morceaux comme je le conseillais moi-même. Comme quoi, on ne regarde jamais bien ! 🙂

  6. @Estienne : pour résumer, je pense que c’est cela qui dérange. Ce n’est pas à lire comme une photo mais comme un strip avec deux scènes différentes et leur écho.

  7. Et cela n’empêche pas de préférer d’isoler la première scène, la remarque reste pertinente !

  8. Excellent !

  9. Le regard se perd… Quel est le sujet ?

  10. le regard se perd, tel est le sujet … l’errance du personnage.
    composition complexe mais à mon sens réussie. seul bémol, elle eut été encore plus lisible avec une mise au point sur le personnage (rambarde du pont).

  11. Effectivement, comme le dit Jean Fraipont, la verticalité doit être un des éléments de la gêne …

  12. Pas vraiment d’accord avec adrien 🙂 L’absence de sujet n’est pas un sujet en soi. Sur cette photo, mon regard aboutit sur le quai d’en face, et je ne pense pas que ce soit là que Mowgli souhaite que l’on regarde.

  13. Tout d’abord merci à tous pour vos avis et vos critiques et surtout à Jean pour sa longue analyse ;-). Je comprends évidemment que la composition déroute, mais c’était un peu le but que le regard se perde. De temps en temps ne faut-il pas tenter quelque chose de nouveau? J’avoue mon goût pour les compositions “décadrés” de S.Leiter ou S.Larrain qui m’ont tellement surpris au début et même déplu.
    Pour faire la genèse de la pdv: c’est bien entendu la silhouette sur le pont qui a attiré mon oeil, mais cette croix formée par le pont et le poteau était la bienvenue pour découper l’image en 4 parties inégales et tenter autre chose que cette litanie mille fois répétée d’un personnage en silhouette traversant une passerelle ;-).
    @adrien pairraud: Merci de cette remarquable lecture. Et tout à fait exact hélas, pour le flou de la rambarde(je m’en suis aperçu à postériori).
    @Tristan: Très étonné de ta part. À la vue de tes photos notamment “Bandido” qui m’avait plu par son cadrage atypique.

  14. Oui adrien, je n’ai rien contre les cadrages atypiques. Mais de atypique à fantastique, ce n’est pas automatique 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.