Jeudi 11 juin 2015, au Marché de la Poésie.
La version originale est visible : ici.
Merci de vos retours




bolerophoto

Ça vous gratouille ou ça vous chatouille
11 Commentaires
  1. La poésie conquise par le marché ?!
    On peut même voir la main invisible dicter sa Loi.

  2. scène pour le moins énigmatique … un moment d’écriture automatique peut-être ?
    sur un plan plus technique, un format plus carré (4:5) éliminant le montant de porte à droite mettrait plus en valeur le mouvement du bras.

  3. Un petit recadrage sur la droite ne ferait pas de mal en effet, mais la scène est superbe, plein de mystère.

  4. Le coin du souffleur pour poète hypomnésique !

  5. @ Monsieur HR = Au commencement était le verbe…
    🙂

  6. @ adrien pairraud = Ta suggestion est évidemment judicieuse et je me suis interrogé au moment de l’édition de cet instantané. Voilà tout de même un recadrage qui va dans le sens souhaité par toi et cormac.
    @ adrien et cormac = Mais je pose tout de même une question à ce propos : est-ce l’importance de la partie sombre qui vous gêne, ou bien le montant du Poématon qui va de travers ?
    Il va sans dire que la version originale est toujours visible ici pour les passionnés !
    😉

  7. @ Hervé = Oups, Ça se croise ! Le fonctionnement de ce nouveau confessionnal est plus explicite dans le lien suivant, qui est une vue du re-vers de la médaille, si j’ose dire…
    😀

  8. je la trouve beaucoup plus efficace ainsi, sans le montant de traviole, l’aplat noir met en valeur la main et son message.
    merci pour le lien qui nous éclaire sur cet étonnant photomaton.

  9. @ adrien pairraud = Pour ce qui concerne le lien, il est vrai que la démarche est surprenante : photographier un sujet et son opposé, puis tenter d’expliquer la première par la seconde…
    🙂
    Quant à la main et son message, je me demande ce que cela aurait donné avec cet instantané d’Henri Cartier-Bresson !

  10. Mystérieux, propice à la naissance de beaucoup d’histoire (et donc plus intéressante que les autres images explicatives).

  11. @ spirithom = Merci ! J’ai prié très fort pour que le personnage central pose la main sur le chassis, mais non ! Ce qui fait que, à l’exception des ballons, l’arrière-plan et celui du milieu demeurent quand même terriblement brouillons… Le lendemain, la table était moins encombrée, mais la poétesse dans sa cabine beaucoup moins virulente aussi !
    😉

    Une troisième mouture, incluant quelques corrections de détails…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.