Rolleiflex automat, Fuji Astia, avr. 2014




hervé

Le réel émeut
16 Commentaires
  1. L’architecture urbaine du début du XXème est toujours magique.

  2. délicieusement surannée …

  3. Superbe! Le cadre dans le cadre formé par les structures. Les 3 plans successifs avec des silhouettes à tous les étages et la dame qui surgit du sol.

  4. L’architecture est magnifique mais le cadre, l’instant du déclenchement et le traitement font toute la photo.
    Bravo !

  5. J’aime beaucoup l’organisation de l’espace, due au cadrage entre autres.

  6. Un petit coté “nostalgie” dont je ne suis pas très adepte mais un excellent cadrage : la même avec des moyens plus actuels serait (à mon avis) superbe !

  7. Metropolis, le retour !
    Belle composition et superbe atmosphère.

  8. Merci de vos retours, j’aime bien le cadre de cette station de métro où deux lignes se superposent, l’une aérienne l’autre souterraine, mais il faut attendre l’arrivée de la rame supérieure pour voir apparaître le flot descendant des passagers en correspondance. Les conditions de lumière sont difficiles pour un film inversible et encore plus pour un capteur numérique ainsi les couloirs sont éclairés même en pleine journée.

  9. Pour répondre à Étienne, pourquoi s’… (ennuyer peut-être) avec un matériel aussi peu commode d’emploi (viseur sombre, film à faire développer à numériser, etc…) c’est pourquoi je l’use avec parcimonie, 😉 mais on a le cadrage exact et on hésite avant de déclencher avec 12 vues par film…
    Blague à part, difficile de comparer ce qui n’est pas !
    En lien Rolleiflex automat 3,5/75 à f5,6-1/30e et Nikon D700 1,8/50 à f4-1/100e même lieu, mais pas le même jour (oui je fais du flou au 30e de seconde, il faut que je m’entraîne !)
    http://transparaitre.blogspot.fr/2001_05_01_archive.html
    Et le Rollei est beaucoup moins cher à l’achat. 😉

  10. Je comprends la démarche mais le temps me manque souvent pour faire déjà de la photo numérique … alors l’argentique, je l’oublie. Cette nostalgie, l’usage de moyens inhabituels comme le sténopé, … je réserve cela à ma retraite ce qui me laisse encore de belles années à jouer avec les pixels.
    Enfin, mon appareil photo a un excellent viseur à 100% et je suis quand même un fervent adepte de la netteté, du piqué … mais je me soigne, j’essaie de faire du flou et même du complètement f(l)ou … 😉

  11. Dans l’idée d’Estienne… la netteté des différents plans me manque. Pour le reste, c’est tout bon pour moi.

  12. Excellente compo et cadrage carré!

  13. Dubitatif ! Ces constructions métalliques sont attractives, mais voit-on ici les qualités d’un Rolleiflex, fusse-t-il f/3,5 ? Ni le piqué, ni le bokeh, …
    Désolé Hervé, mais je ne suis pas du tout convaincu.

  14. @ Tristan :
    “Dubitatif”, disait Desproges, n’est pas un gros mot. Rien à voir avec “ejaculateur précoce”, par exemple. En fait ça veur juste dire que “le doute m’habite” …

  15. Tristan le f3,5 c’est le basique ! 😉
    Desproges me manque ! Merci de vos retours.

  16. desproges et Reiser … et les autres!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.