hervé

Le réel émeut
12 Commentaires
  1. J’aime beaucoup ce point de vue, un peu incongru : que vient faire cette personne ? Quel est le sujet ? Le seul bémol à mes yeux sont les traces de nuages dans le ciel. Ce serait plus fort avec un ciel blanc.

  2. Tristan le personnage était simplement là, contemplatif.
    Le sujet est les fleurs ou le rêve ou rien si l’image ne suffit pas à l’évoquer !

  3. Hervé, qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, c’est l’ambiguïté de ton image qui me plait 😉 Est-ce le personnage ? Sont-ce les fleurs ? Il y a clairement 2 plans, 2 lectures.

  4. Merci Tristan, un ciel blanc, pourquoi pas ! 😉

  5. une très belle réussite, deux plans parfaitement traités qui se répondent en s’opposant, appel à la rêverie …
    je trouve le traitement du ciel parfaitement adéquat, le matériaux présent évoque un fond de toile de peinture à peine blanchi, renforçant l’esquisse du personnage.

  6. Entre peintre et jardinier, le personnage central hésite… Médite ?
    Idem Adrien pour le ciel.

  7. Beau traitement pour cette vue (double !) insolite, donc fort intéressante. Qu’on pourrait titrer: “Commandant des moutardes”.
    (La silhouette au fond me faisant penser, filiforme qu’elle est, à la statue de Dreyfus par Piem.)

  8. La silhouette étonnante, pour la part, me fait penser à la couverture du “Major Thompsom” un bouquin qui traînait chez moi dans mon enfance.

  9. Je trouve qu’une opposition renforce souvent le sujet. C’est le cas ici. La faible Pdc est bienvenue (télé?). Le traitement me semble approprié (je ne suis pas convaincu par l’opportunité d’un ciel blanc, le personnage étant déjà suffisamment “silhouetté”). Bravo

  10. J’aime beaucoup cette silhouette en arrière-plan avec le contraste de la netteté des fleurs à l’avant. J’avoue que je ne sais pas trop quoi penser du ciel …

  11. Un premier plan très classique, un second plan irréel. La silhouette “mangée” par la lumière est très intéressante, le traitement particulier du ciel le rend comme très proche.

  12. Merci à vous tous, je la garde comme cela.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.