Eric Boumard-Charrier

Si je photographie en chemin, je sais que j'aurais tenté une part du difficile... « Une respiration, pour moi, un mouvement presque vital, prendre une photo, un geste pourtant démocratisé, généralisé et banal aujourd’hui, sauf pour quelques uns… Des milliers de kilomètres parcourus, de reportages sociaux, à des instants de vie dans la rue, des photos et toujours ce lien à l’appareil, l’œil, une extension de mon regard, un fil tendu . J’observe, j’écoute, je laisse la place à l’instinct, ces moments magiques offerts… Jamais lécher, toujours le plus proche du naturel, de cette vérité à l’état pure…capturer l’instant ! »
12 Commentaires
  1. Même les grands ont besoin d’être consolés et de se voir offrir de belles perspectives.

  2. Oui et la perspective est vraiment belle !!!
    Le traitement de la lumière et les textures sont admirables .

  3. La street photography n’est pas de la photo de rue…
    C’est de la photo qui raconte une histoire.
    Mission accomplie !

  4. Je trouve l’image superbe et notamment pour la composition et cette lumière merveilleuse ! Petit bémol : il ne reste pas un peu d’immeuble sur le fichier pour terminer les toits ? Dommage …

  5. J’aime beaucoup cette lumière d’argent !

  6. j’abonde dans le sens des commentaires précédents, moment de tendresse baigné d’une lumière étonnante.
    à la suite d’Estienne, les toits me manque, peut-être un 4×5 éliminant un peu les bords sans grand intérêt et donnant un peu de hauteur.

  7. Oui, très belle image. Comme Estienne, je la verrais bien avec un peu + d’espace en haut, ou alors, plus panoramique.

  8. Une très belle image par son sujet et sa lumière, même si je trouve le tirage un peu dur (par rapport à mes goûts personnels!).

  9. Oui ces immeubles donnent un puits de lumière possible que le cadrage manque de hauteur mais effectivement je suis passé si rapidement pour ne pas me faire remarquer …

  10. En cadrant juste au dessus des fenêtres des toitures, le puits de lumière central gagnera en force. Comme le titre l’indique, le parvis est vide de passant aidant l’attention à se focaliser sur le couple. Déprime et consolation en fin de journée..? En tout cas une jolie bulle d’intimité.

  11. Je rejoint Loïs, les toits des deux immeubles déconcentrent le regard.

  12. Image très puissant, avec une composition wounderful et une source de lumière intéressant. Bravo.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.