Pour continuer le partage avec Marie et d’autres…




Pierre Grave

Passionné de photographie depuis plus de quarante ans, j'apprécie en particulier le portrait et le paysage même si les vues de portes et fenêtres ou celles des salles et terrasses me semblent riches d'évocation d'intimité humaine. La photo est pour moi un moyen d'expression privilégié, une vaine lutte contre le déroulement inexorable du temps et le moyen de faire perdurer des instants de plaisir, d'étonnement ou d'admiration. En ce qui concerne mon matériel photographique, je fais partie des originaux, adeptes de la marque Olympus, tant en numérique qu'en argentique. Pour mieux me connaître, voir mon site: www.PierreGrave.org Matériel: Olympus E3, objectifs: Zuiko Digital, 12-60mm (f2,8), 14-45mm (f 3,5), 40-150mm (f 3,5), macro 35mm (f 3,5), Pancake 25mm (f2,8), 70-300mm (f'-5,6), 9-18mm (f4), flash annulaire Metz, flash Olympus FL-50R Olympus OM2 Spot/program, objectif: Zuiko 50mm (f1,4), Zuiko 28mm (f2) zoom Zuiko 50-250 mm F5, Zoom Sigma 28-70 mm (f3,5-4,5) Je possède aussi un Yashica A 6X6, 80 mm ainsi qu'un Mamiya 645 avec trois objectifs 55, 110 et 150 mm Je viens de compléter cette panoplie par un Fuji X20.
3 Commentaires
  1. Même travers que “l’observatoire”, la neige est cramée …

  2. Désolé, la neige est blanche et l’œil la voit ainsi. J’ai cependant tenu compte de la remarque en travaillant un peu le blanc.

  3. Non, la neige est lumineuse et si on se laisse éblouir, on obtient de grands aplats cramés sans matière. En s’approchant du manteau neigeux, on découvre ce blanc subtilement étoilé qui fait tout l’intérêt de sauvegarder la matière ! Après la retouche très juste que vous avez faite, on retrouve le crissement de la neige, on devine les flocons, on sent le froid : avant, on n’avait que l’éblouissement …

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.