7 Commentaires
  1. J’ai souvenir (récent) d’une ville beaucoup plus lumineuse !!!

  2. L’image est très dégradée dans la partie haute.
    En cherchant le format marine, cela supprime ce défaut et accentue l’effet maquette de cette composition.

  3. Alain-Michel, e haut de l’image dégradée c’est en fait le béton mal armé du Corbu. Il jouait sa partition ocre dans la photo d’origine.
    Par ailleurs, dans ta version, la partie noire est une sorte d’auvent. Dans la mienne, on devine la structure sur pilotis qui cadre la vue. Le bâtiment abrite et cadre… Dans ma balade en plein cagnard c’est justement ces modulations sur le cadrage de la vue – et la protection solaire- qui me sont apparues comme importantes.
    Sur la terrasse on ne voit pas l’extérieur sauf à travers quelques rares fentes irrégulières . Parfois le travail de l’architecte réside dans le fait de ne pas répondre à la demande populaire – avoir la vue – même si la vue en question est faite de déchèteries, d’incinérateurs, et autres joyeusetés. Le Corbusier que l’on dénigre souvent parce qu’il a engendré de si mauvais émules – (comme si un émule pouvait être bon!) – pose dans son architecture des questions qui méritent qu’on s’y attarde…
    Et puis , le volume de l’ombre m’intéresse en l’occurrence autant que la vue. Surtout dans le Sud où les contrastes sont si violents . Il était 5 heures de l’après-midi , « cinco de la tarde » chez Lorca!
    Je viens d’essayer de mettre en ligne ta version nettement améliorée mais je n’y arrive pas. J’arrive à mettre ta photo sur I-photo. Mais quand je la recherche en passant par LVEG , elle disparait…

  4. Limpide…
    😀

  5. Sombre mais radieuse ?

  6. Ou bien l’inverse ?

  7. M.HR. Radieuse… Qui peut le dire? Et sombre, ici, pour moi, n’est pas péjoratif . Dans le Midi, je cherche l’ombre!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.