bolerophoto

Ça vous gratouille ou ça vous chatouille
12 Commentaires
  1. J’aime beaucoup.
    Beaucoup de tristesse dans les yeux de ce petit gibbon (?).

  2. J’ai mis du temps à le voir ce petit gibbon! Trop flou à mon sens, même si je trouve ces taches de lumière assez plaisantes! 😉

  3. Tout de suite pensé à Lovecraft. L’image et le titre, bien sûr.
    Très réussi.

  4. Mon écran ne suit plus …

  5. Flog aurait adorée.

  6. Le passage du Plateau est une des voies les plus étroites de Paris.
    Des chats d’ordinaire assez bienveillants le traversent et, à la nuit tombée, il est facile de commencer à les confondre avec quelque créature des bestiaires les plus ensorcelants…

    D’ailleurs, j’ai eu ce rêve de rencontrer un chat et de lui prêter mon appareil photo !
    Mais avant-hier, le chat ne vint pas et le passage silencieux et désert, déjà presque à demi traversé…
    Alors, fermant yeux et diaphragme, marchant lentement en pose B, objectif braqué vers un sillon de faible lumière…

    Merci à vous tous pour vos avis et impressions sur cette image ténébreuse.
    La référence à flo g est toujours un immense compliment.

  7. Capter les fantômes…

  8. @ blagapart = L’image s’est faite pour ainsi dire d’elle-même…

    @ Henri = La publication de blagapart me rappelle ta première impression donnée sur le bestiaire et qui a été ma deuxième interprétation au dérushage !
    Au début, j’y voyais plutôt une sorte de liane…

    @ Irène de Groot = Les filaments de lumière ont toujours leur mot à dire…
    😉

    Merci encore à toutes et tous.

  9. Je n’irais pas jusqu’à voir le gibbon, mais la suggestion d’une présence – animale donc – est bien évoquée.
    Il suffit d’écrire ça et là… Je vois! De plus en plus elliptique !

  10. Quelque soit l’écran sur lequel je tente de déchiffrer ce tunnel sans lumière, je ne parviens pas à voir, à lire, à comprendre les rares lueurs de cette image …

  11. @ AMB oui la publication de blagapart vient bien souligner ma vision de cette figure animale au milieu de la partie supérieure, même si ici on ne distingue que les yeux la bouche et la “corolle” de fourrure plus claire …

  12. @ Brigitte David = La présence animale creuse son empreinte; le végétal est relégué; tous les fantômes subsistent !
    🙂
    Merci de ton avis.

    @ Estienne = Lors de la publication d’une autre photographie abstraite, il m’avait été fait le reproche de casser la part du rêve en donnant trop de détail sur sa réalisation… Aussi, je suis désolé de ne pouvoir t’être d’un grand secours, sauf à répéter ce que j‘ai déjà écrit…
    😉
    Merci de tes tentatives !

    @ Henri = Comme l’on dit que les chansons sont plus belles que ceux qui les chantent, je conviendrai avec toi que ce cliché est beaucoup plus malin que celui qui l’a pris !
    😀
    Merci de ton intérêt pour cette image.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.