9 Commentaires
  1. Minimaliste, j’aime bien.

  2. Finalement, pourquoi cette poignée ? Celui qui s’y retenait a dû finir par lâcher prise… Pour retourner à la mer originelle ? ! ! Voilà ce que m’inspire ce grand vide. J’aime cette photo qui laisse imaginer…

  3. @ nathalie f, am Boley dirait que c’est une façon de décliner l’obstacle. Là il est, comme le dit Philippe, minimaliste, et même un peu plus: à peine symbolique, juste de quoi s’agripper avant le grand saut: la plage est à peine à un mètre plus bas, et c’est du sable! Mais ça, la photographie ne le dit pas. Et votre interprétation imaginative est vraiment judicieuse.

  4. Cette poignée fait toute la photo à mon sens !j’aime beaucoup

  5. Valise de pierre. Voyage impossible.

  6. Effectivement, l’expression : “Prends ta valise et tire toi” paraît difficile à réaliser ici ! Encore un obstacle graphiquement (et philosophiquement) surmonté ?
    Sûrement davantage de contraste dans le ciel pour renforcer l’image…
    😉

  7. @ AM Boley, il n’y a pas grand chose dans le ciel, très gris à Granville ce jour-là. Ce ciel homogène pousse à se concentrer sur la “poignée” qui évite de penser à la bêtise (selon les surréalistes, il me semble): une valise sans poignée, dont la clé est à l’intérieur…

  8. C’est beau on s’accroche quelques secondes à cet anneau puis on se perd vers l’horizon, tout ce que j’aime.

  9. Cette poignée donne tout son sens, j’ ai l’impression qu’une personne a ouvert cette trappe, ça donne un coté magique!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.