33 Commentaires
  1. Une approche lascive, troublante… Nuits noires, oui, peut-être mortelles !
    😉
    Je suis passé faire un tour sur Rencontres fortuites, difficile de laisser un message !

  2. Apparemment ton séjour aux enfers c’est bien passé et tu nous rapporte une série étonnante , mais on en attend pas moins de toi.
    Un tirage parfait ,avec des gris toujours aussi séduisants et des noirs ténébreux ,qui nous fait faire le grand écart entre effroi et ravissement…

  3. l’apparition d’une photo d’Irène sur LVEG est à chaque fois un petit évènement, je ne saurais dire pourquoi.
    Plus d’effroi que de ravissement, F

  4. … Et des orbites de nuits blanches. Une vanité troublante. Quelque chose de mythologique. Une inquiétante façon d’abolir les frontières entre l’homme et l’animal. l

  5. Merci beaucoup à tous!
    Pour ceux et celles ” troublés/ravis”, la série continue sur mon blog… 😉

  6. Fascination/répulsion.

  7. Où trouve-t-on des trolls qui se laissent prendre ainsi en photo ?

  8. Merci François et Estienne pour votre passage!
    Surtout pas les appeler trolls! Ils risquent fort de le prendre très mal! 😉

  9. Ce sont des chats ?

  10. C’était une question Irène !
    Des chats sans poils ?

  11. Non, Hervé, ce ne sont pas des chats “nus”…

  12. Quelle belle étrangeté ces farfadets enamourés et ensommeillés. L’illusion est parfaite.

  13. Merci Olmar! C’est vrai qu’ils ressemblent à des farfadets… 😉

  14. Un air de famille avec les personnages de “Blancaneves” un beau film baroque tout en gris visible actuellement.

  15. Je ne sais pas comment tu parviens à créer un tel univers mais l’effet est saisissant. Cette image me fascine tant par son sujet que par l’ambiance qui y règne. J’y vois Doby et Gullum… 😉 Mais j’y vois surtout une image originale qui démontre que la photographie n’est jamais autre chose qu’une fiction du réel.

  16. @Monsieur HR,
    Blancanieves… J’ai cherché sur Google, me semble en effet un film intéressant à priori, ayant visionné la bande d’annonce! Mais ne vois pas vraiment de rapport avec mon image, à part les “gris”…

  17. Le mariage pour tous n’a vraiment pas de limite !
    Mais de quelle planète viennent ces bestioles ?
    On dirait des personnages de théâtre, ou de vieux films muets.
    Une grande impudeur de dégage de ces embrassades qui nous renvoient à notre propre étrangeté.

  18. Orlan … Et ses implants façon os de seiche… a poussé elle aussi assez loin le souci de singularité.

  19. Les deux dernières publiés sur le blog me plaisent beaucoup plus.
    C’est très beau cette valse monstrueuse.

  20. Josée,
    Au départ, je suis peintre. Pour cette série en particulier, je travaille en appliquant des couches successives de retouches, comme je le ferais pour un tableau. Je passe beaucoup de temps sur chaque visage… Et donc, ce n’est plus tout à fait de la photo au sens classique puisqu’il y a une grande part de fiction…
    A part ça, je ne suis pas très fan de l’imagerie faite autour des personnages que tu cites, mais c’est vrai qu’il y une certaine ressemblance!
    Blagapart,
    Qu’on le veuille ou pas, il y a toujours une part de soi dans ce que l’on crée…

    Encore un grand merci à tous!

  21. Respect !

  22. @Irène: Ta démarche est intéressante; merci pour ces précisions !

  23. Impressionnant et fascinant certes.

  24. C’est vrai qu’elle est très belle !

  25. J’adore !
    Les proses neu neu lus au-dessus, moins… mais votre photo est fascinante.

  26. Belle ambiance… l’imaginaire Jivaro. 😉

  27. D”accord avec cette phrase…
    ” Qu’on le veuille ou pas, il y a toujours une part de soi dans ce que l’on crée… ”
    Je dirais même que c’est soi à part entière.

  28. alain-michel, eyeimagine, jg, merci ! 🙂

  29. Je tombe sur celle-là…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.