Le Vieux Chaillol, un matin d’aout.

Le sable porté par le vent du sud cache les Ecrins dans la brume…




7 Commentaires
  1. On dirait le premier visiteur sur Mars ! Magnifique .

  2. @JMP: c’est vrai qu’on est vraiment ailleurs 😉

    @eyeimagine: Pas grand chose à faire pour le quatrième plan, les sommets des Ecrins n’ont pas daigné se dévoiler ce matin là…

    Caspar David Friedrich? mais le personnage sur la photo n’est pas un voyageur romantique, mais un randonneur très sportif qui nous à dépassé quasiment en courant 200m avant le sommet… mais cela n’empêche pas d’être contemplatif 😉

  3. Impressionnant, cela coupe le souffle, les hautes montagnes ou la mer en furie, il y a une dimension qui nous échappe.
    Belle image.

  4. Très beau. Peut-être un poil plus de contraste dans les plans lointains ?

  5. Merci Philippe.

    Difficile de faire mieux au niveau contraste, il n’y a pas grand chose à récupérer à l’arrière plan.

  6. ce billet est simple et très utile je trouve, merci

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.