ICI la version couleur




10 Commentaires
  1. Ça fonctionne mieux en N&B je trouve.
    Par contre, cela manque peut être de recul et/ou d’un “sujet” sur les affiches…

  2. Comme toujours, je préfère la version couleur, quand à un sujet bien précis sur les affiches, ce n’était pas mon intention pour cette photo. Ce qui m’intéressait au contraire, c’etait justement ce mélange de typographies, ces couches de papiers vieillis et superposées les unes sur les autres qui forment ces strates et créent d’elles mêmes cette image. J’ai eu juste à me placer devant et shooter

  3. Merci pour les réponses sur ta démarche.
    Par contre, je ne comprends pas pourquoi la publier sur un site dédié au N&B si ta préférence va à celle en couleurs.

  4. Je préfère moi aussi la version N&B, en particulier à cause de l’éclairage.

  5. La version ‘couleur” est décevante après avoir vu celle-ci !

  6. +1 pour le N&B , plus de luminosité et plus de force .
    En plus dans la version couleur , je ne suis pas fan de la teinte bleutée des blancs.

  7. +1 pour le N&B. sur cette version je trouve que je profite plus du mélange des typographies et de l’aspect des matières 😉

  8. Si j ‘ai publié cette photo sur le site, c’est parce que je trouve qu’elle fonctionne aussi très bien en N&B, la preuve est que tous ceux qui ont écrit un commentaire préfèrent la version N&B. Il est vrai aussi que j’ai dit que je préférais la version couleur parce que j’y trouve un fort intérêt visuel. De plus et contrairement au N&B, la couleur permet de rester au plus proche de la réalité,ce qui fait parti de ma démarche en ce moment dans ma pratique photographique.
    Par ailleurs, je remercie Henri pour sa remarque sur la teinte bleutée des blancs dans la version couleur. Je n’y avais pas fait attention et comme je ne suis pas particulièrement fan moi aussi, je vais surement la retravailler.

  9. Un grand bémol : il suffit de faire un recherche sur Google “photos affiches déchirées” pour voir des pages et des pages de photographes différents qui ont fait des séries de telles photos. Dans les arts plastiques, Villeglé confectionnait des “tableaux” d’affiches déchirées dans les années 50. Ça n’empêche pas de faire des photo d’affiches déchirées en 2012, mais on peut se poser le problème de savoir ce que l’on peut ajouter au genre, quelle touche personnelle peut-on y mettre ? Ici, je ne vois rien que je n’ai déjà vu, et avec une technique qui n’est pas sans faille. C’est sympathique, mais à quoi bon ?

  10. Blagapart, je n’ai pas cette prétention de vouloir ajouter ou renouveler quoi que ce soit à ce genre photographique, et/ou à la photographie tout court. De plus et pour avoir parcouru votre site de photos, il me semble y avoir vu deux séries d’images sur le thèmes du graffiti et des affiches déchirées. Des images que je trouve par ailleurs très belles mais qui me font malgré tout penser pour certaines à celles que réalisait l’immense photographe Ernst Haas dans les années 50 et 60. Donc rien de bien nouveau ! Je fais de la photo pour le plaisir et je photographie ce que j’aime, peu importe si cela a déjà été fait. Après on peut ne pas aimer mais tout cela reste finalement qu’une simple question de goût !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.