6 Commentaires
  1. Et moi ça me fait rire…N’est-ce pas sur cette place que dans une tente érigée pour l’occasion Marie-Antoinette avait été entièrement. deshabillee et depouillee de toute chose ayant appartenu à son passé. autrichien.Y compris son petit chien.Elle avait 14 ans.Je l’ai lu dans Stefan Zweig…C’est peut-etre son fantôme? sous forme de Donald qui vient regler ses comptes!

  2. Quel peut-être le lien entre Donald et les héros de la division Leclerc (à part le côté guerrier de ce Donald?). J’hésite à en rire…

  3. Après le sacré coup de main que nous ont filé les alliés à l’époque, il est normal que Donald se sente chez lui n’importe où ! 😉

  4. Bon coup d’œil pour ce cadrage qui nous donne à voir ce vrai “faux diptyque” , du coup cela devient assez amusant .

  5. J’aurais du voir qu’il s’agissait de Leclerc.Honte à moi .Mais ce moment de rire n’a pas été le pire de la journée .

  6. @ Brigitte: je croyais que cette cérémonie avait eu lieu sur une île au milieu du Rhin. ?
    @ Leotempo: Leclerc et Macdonald furent tous deux maréchaux. 😉
    @ JMP: oui, mais,lors de la bataille des Ardennes, Eisenhower décida d’abandonner Strasbourg pour raccourcir ses lignes. Heureusement, De Gaulle décida de s’y maintenir évitant aux strasbourgeois une nouvelle occupation et les représailles .

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.