hervé

Le réel émeut
16 Commentaires
  1. En cas d’urgence, briser la vitre !
    la géométrie du désespoir.
    Accablant, mais très réussi.

  2. Zao-Wou-Ki prend le métro…
    😉
    (Le pictogramme est presque de trop), chut !

  3. J’aime assez, mais depuis que j’ai vu les photos de Tugba Yüksel… 😉

  4. Je me souviens aussi de “Attention, tu risques de te faire pincer très fort”. La composition est “sale”, et c’est ce qui me plait. Les lignes dégoulinent. La main qui a effacé la buée dessine au-dessus de la tête une crête improbable ou une gerbe d’idées noires. En cas d’urgence… descendre à la suivante. Le temps n’y est pas plus clément, mais c’est Clermont-Ferrand.

  5. J’aime moi aussi ce rendu “sale” un peu pagaille, les traces, la buée essuyée, le grain, l’ombre de la personne debout … oui le picto de trop.

  6. Mon commentaire ne sera pas très original : idem Bernard Lv. Sauf que le picto ne me dérange pas.
    Belle ambiance, belle image ..

  7. Merci à vous, ce n’est pas le pictogramme qui m’a fait faire la photo. mais il était sur la vitre de ce tram. et finalement, il fait le titre. 😉
    Soyez certain que la compagnie fait tout pour assurer votre sécurité en cas d’improbable malheur !
    @Irène, je ne ferai pas une série sur le sujet, quoi que…

  8. La crête d’Iroquois sur son accablement. En cas d’urgence… Mais il y a urgence!

  9. J’aime le côté vaporeux de cette image.
    @+

  10. @Hervé, alors, c’est beau n’est-ce pas?

  11. merci pour le lien !

  12. Pas fan, ni du carré, ni de l’ambiance, je vois surtout le détail d’une scène plus large qui perdrait en définition, en valeurs et en capacité graphique, alors que d’habitude tout y est!

  13. très réussi un reflet du monde interne par la photographie, de soi, dans lequel on se complait. Les transports en communs sont des lieux qui se prêtent tout à fait au temps de la réflexion…

  14. Merci de vos commentaires, Irène : de belles images sur le lien, bravo de l’avoir trouvé ; Benjamin, la scène est un peu plus large en effet, mais avec une visée télémétrique et un 50 mm, je ne suis pas H.C.B 😉
    Le haut de l’image est nécessaire à l’équilibre que je veux donner à la scène dont je ne connais pas la réalité, mais d’accord avec Brigitte, indignons-nous !

  15. Merci Sylvain pour le lien vers ce photographe que j’aime beaucoup, alors deux photos prises dans des pays “de l’est”.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.