Aigues-Vives (Gard) 1999. Canon EOS 5 + 20 mm. TriX.




LeonJerome

Physicien de 56 ans (Montpellier), véliplanchiste accro et amateur photographe
19 Commentaires
  1. une trés belle image au traitement top !

  2. Superbe. J’aime beaucoup le reflet de l’arbre dans la flaque. Bravo.

  3. Beau boulot.

  4. J’aime beaucoup, image dynamique qui entraine le regard vers les deux routes, tout en donnant beaucoup de force à l’arbre central. Juste une question, c’est quoi cet objet très blanc au milieu ?

  5. C’est la “dame blanche” non?
    On dirait du Burton, bravo!

  6. Intéressante photo, bien vue.
    Dommage le grain/bruit dans le ciel et les nuages.

  7. Qu’il est difficile de plaire à tous ! Les uns s’ingénient à supprimer “le bruit”, les autres recherchaient des “Tri-X” bien granuleuses … Et moi j’aime cette image, telle-quelle …

  8. Moi j’aime beaucoup aussi. j’aimerais vraiment l’avoir faite. Personne ne peut plaire à tout le monde en effet, surtout quand le grain devient du bruit, là on ne s’entend plus…

  9. j’aime très beaucoup! avec le grain-bruit!

  10. Très bien ça !
    Le truc blanc au milieu ressemble à un antique panneau indicateur de directions victime du temps qui passe …

  11. Une borne kilométrique peut-être ?

  12. Très belle photo qui met bien à l’honneur la tri X et son grain superbe. Ne changez rien !

  13. La “dame blanche” je vous dis!

  14. j’ai beau regarder: que repprochez vous à ce ciel argentique: du grain oui, et c’est ce qui fait son charme, mais le bruit.. où est-il ce bruit ??
    J’aime bien aussi la difference de tonalité entre les deux chemins et le reflet de l’arbre qui les partage.. plein de détails, comme ça, qui font que je trouve cette photo tres réussie.

  15. Moi aussi, je ne vois que le truc blanc au milieu, c’est dommage…

    (Si c’est une dame blanche, elle manque de chocolat.)

  16. pas difficile à faire disparaître pour éviter de faire une fixette..

  17. ou au moins l’étouffer un peu : c’est le point le plus clair, 100% blanc, pile au milieu, et à la croisée des chemins qui amène le regard droit dessus.

  18. Moi elle ne me gêne pas du tout, un panneau indicateur ancien délavé par le temps (confirmé par l’auteur par mail privé) oublié par les services de voirie et typique des campagnes qui participe bien à l’ambiance générale.
    Moi je les adore ces vestiges qui donnent un poids “intemporel” aux lieux où l’on passe, ils nous “relient” à leurs histoires et sont des catalyseurs de nos imaginations.

  19. Je suis aussi curieux de savoir quelle est cette tâche blanche… En tout cas, je pense que, sans cette présence un peu mystérieuse, la photo y perdrait beaucoup.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.