6 Commentaires
  1. Je ne dirai rien du titre! ;))
    Un endroit à se flinguer…
    Tout va bien Francis? 😉
    Pour la photo, je dirais que le sujet demande plus de recul, pour voir ce qu’il y a autour…

  2. Belle ambiance de fin d’été, F

  3. Un cadrage clair net et précis, le vide de la “villégiature” prenant ici valeur du vide absolu. Très fort.

  4. Je sais où ça se trouve. C’est le lieu où a été tourné Le Salon de musique. Après la mort du maharadjah le palais a été acheté par le voisin qui en a fait un golf miniature et s’est fait des couilles en or. ET Francis qui cherchait un casino comme à Trouville a fait une partie….Vrai ou complètement à côté de la plaque?

  5. Merci beaucoup pour vos remarques. Elles me touchent, car elles expriment toutes un sentiment différent, donc je me dis que c’est une image assez ouverte pour que chacun s’en fasse sa projection: désir suicidaire pour Irène, fin d’été pour Flore, vide absolu pour Alain Michel, et désir d’Orient pour Brigitte.
    @Brigitte: point de Satiajit Ray à l’horizon… Ici, seule la mer s’agiterait. (Oui, je sais, c’est un peu vaseux, mais bon…)
    @ Alain: merci, c’est aussi mon ressenti.
    @Flore: les saisons se suivent, puis se bousculent… Ici, c’était Trouville, en janvier.
    @Irène: Tout va bien:). Pour le cadre, j’ai choisi de m’appuyer sur la bordure délimitée par les terrains de jeu en amorce, et d’encadrer la scène avec les deux plantations dérisoires accrochées à leur poteau qui indiquent la direction du vent. Ce qu’il y a autour (le recul) et qu’on ne voit pas, c’est le sentiment intérieur de celui qui regarde. Il y avait sans doute d’autres façons de cadrer, mais c’est celle que j’ai choisie.

    bon week-end à tous.

  6. -Dans l’esprit du vide absolu, cela aurait trop drôle que la station soit “Riva Bella”.
    – Trouville en Janvier:tu es prudent et diplomate.Le mois d’Août peut aussi réserver de telles vues quand la pluie menace. 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.