12 Commentaires
  1. je préfère de beaucoup cette version la version couleur de libé, le cadrage , le regard , tout est mieux .

  2. Le regard vide de cet homme me mets mal à l’aise, c’est peut-être là un point fort, sinon, je trouve le sujet trop centré, le calendrier au-dessus, j’aurais aimé en voir plus, et puis cela manque de matière pourtant, il y a matière… 😉

  3. Idem Irène …

  4. Je préfère de loin celle ci à celle de libé. Y compris le titre.
    Cet air réveur, la chemise et les torchon à carreaux … Bien vu
    Mais ….le personnage est un peu trop centré à mon gout.

  5. Merci pour votre voyage de la vie en gris a vos photos. Pour moi, Irene, ce qui m’a arrete, c’est justement le regard de cet homme, un regard d’aigle sans proie, a la fois percant et absent, oublie la. Et cette interminable attente. Quand j’ai decouvert qu’on voyait si peu du calendrier des jours,je me suis dit comme toi, quel dommage, d’autant plus qu’il etait orne d’une magnifique tete de divinite hindoue, et qu’avec un peu plus d’attention de ma part, on aurait pu avoir deux tetes pour le prix d’une. Je l’aie sur d’autres photos, pourtant, c’est celle-ci, malgre ses imperfections, que j’aime. N’est-ce pas cela, l’amour, Irene? trouver du charme jusqu’aux defauts et ne pas le congedier lorsque la perfection n’est pas au rendez-vous?
    Pour ce qui est du trop centre, j’avoue que je ne comprends pas trop. Pourquoi le centre serait il une faiblesse plus qu’un parti pris possible? Est ce une regle intangible? L’exttreme gauche ou droite aurait elle plus de qualite ou de personnalite?
    En tout cas, merci a vous pour vos points de vue qui m’eclairent.

    Idem Yvap.

  6. Tu vois Francis, tu donnes toi-même la réponse à ta question, pourquoi trop centré…
    Si tu avais “aimé” vraiment, càd, plus attentif au moment de cette prise, tu aurais donc pris en compte le calendrier et de ce fait ton personnage n’aurait pas été au centre de l’image…
    Je n’ai rien contre le centrage, ni les imperfections, (la perfection n’existe pas!), mais comme toujours il faut savoir trouver un équilibre, c’est quelque chose qui ne s’explique pas…

  7. Irene, je t’entends, mais je ne te comprends toujours pas> Si le calendrier avait ete plus bas ou si je m’etais recule pour faire entrer davantage le calendrier dans le champs, eh bien l’homme aurait toujours ete au centre> Je ne dis pas ca pour me justifier, juste pour essayer de comprendre, car ce n est pas la premiere fois que je lis ici une condamnation du centre qui vaudrait pour regle intangible>

  8. Elle superbe celle là presque j’en aurais fait un carre mais le calendrier a sa place aussi faut voir
    Belle ambiance et rêverie du monsieur
    j’aime bien celle là

    ça me rappelle des terrasses en grece

  9. @ Francis,
    Mais ce n’est pas une condamnation, ni une règle, on le sent ou on le sent pas!
    c’est tout.. 😉

  10. Plutôt un carré sans le calendrier.
    Belle lumière. Bien centré.

  11. Bon un “regard d’aigle sans proie” ça laisse méditatif.D’accord avec Lois, sans le calendrier ça marche mieux. Ce calendrier au mur ne vaut pas celui qu’il semble avoir dans la tête.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.