8 Commentaires
  1. Une photo fabuleuse. Ça me happe, ça m’angoisse, l’effet est réussi, cette photographie est loin de me laisser indifférent, c’est un grand OUI et une invitation à continuer de nous faire partager ta vision pertinente Francis.

  2. Mieux qu’un cauchemar. Mais je suis sure qu’on doit pouvoir trouver une piscine municipale Francis… Tu commences très fort en Inde. Bravo.

  3. Sujet intéressant, il paraît que ces poissons chats menacent l’écosystème des rivières dans certaines régions de l’Inde…
    Je suppose que Francis pourra nous en dire plus..
    Photographiquement, je trouve qu’il manque quelque chose, tout est sur un même plan, ça manque de contraste, peut-être fallait-il s’approcher un peu plus! 😉

  4. Comme Irène de Groot ! Même pas peur… Ca manque peut-être de couleur pour s’y retrouver… Ce n’est ni contrasté (pour les détails), ni uniforme (partie droite plus foncée) si on veut avoir une impression de “tapis”. Dommage ….

  5. Un lac paisible de l’Inde du Nord, au Rajasthan. Les palais flottent sur l’eau. Les amoureux s’y promènent en barque. Sur la rive, un Indien ouvre un paquet de biscuit et le jette à l’eau. L’eau se trouble, puis disparait entièrement, remplacée par cette masse poissonneuse qui combat pour attraper les miettes. Voilà pour le décor.
    Pour le traitement, comme le suggère Brigitte, j’ai pensé à un cauchemar, ou à un des cercles de Dante. Pour justifier le manque de contraste, je dirais que dans les cauchemars, la peur n’a pas de contours précis, ou plutôt, qu’elle a une forme suffisamment précise pour éveiller la peur, et insuffisamment précise pour pouvoir lui donner un nom. Après plusieurs essais et de nombreuses prises, c’est ce traitement qui m’a le plus convaincu. Mais sans doute y avait-il mieux à faire. Je chercherai encore.
    Et pour répondre à jean-Marc, je ne connais pas le nom de ces poissons. mais si comme le suggère (s)Irène, ce sont des poissons-chats, alors sans doute sont-ils déjà à demi pardonnés 🙂

  6. Il me semble qu’effectivement ce sont des poissons-chats, d’où mon intérêt pour le sujet.
    J’aime bien le grouillement de l’image assez “fractale”.

  7. Tant que ce ne sont pas des piranhas, l’hindouisme a de beaux jours devant lui !
    😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.