Milan, Octobre 2010.




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
10 Commentaires
  1. A cause du titre peut-être ?
    Je reconnais qu’il n’est pas très explicite, mais je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant.
    C’était effectivement pendant la pause de l’entracte d’un concert à l’auditorium du Conservatoire de Musique de Milan, dans la ruelle privée menant à l’entrée des artistes.
    Il y avait une atmosphère particulière, un peu désuète et nostalgique que j’ai essayé de capter …
    Mais est-ce que ça fonctionne réellement, pour d’autres que moi ? Pas sûr !
    Telle est la question que je me pose et pourquoi je vous la propose …

  2. Soyons franc, j’ai hésité à commenter ta photo, car je me suis dit “ce n’est pas du Yvap çà” et j’interprète la remarque de Philippe dans ce sens.

    Je ne ressens rien de ce à quoi tes photos m’ont habitué question émotion et précision…
    la composition avec ces deux vélos superposés et cette canette au premier plan… je sais, tu vas bien sûr me dire que si tu les a mis là c’est qu’ils ont une importance particulière pour toi… souvenirs… sortie de concerts… sortie des artistes… et sans doute me manque-t-il la musique et un vécu de “hors scène – hors foule”, d’intimité entre musiciens 😉

    Peut-être que toi posté plus près du mur droit et avec un angle plus ouvert vers la gauche, mais je ne vais pas refaire ta photo.

  3. Étonnant. Moi la photo m’a happée tout de suite, instantanément, intensément.

  4. Merci Louise !

    @ Bernard : Oui, c’est différent de ce que je fais habituellement, j’explore d’autres voies à l’occasion … 😉
    Sinon je n’ai rien “mis là” volontairement, j’ai pris ce qui était devant moi, pour l’atmosphère particulière avec cette lumière glauque.
    C’est le seul sujet … d’ailleurs le deuxième vélo je ne l’ai même pas vu jusqu’à ce que tu en parles !
    Vous me surprendrez toujours à aller chercher des détails qui n’ont strictement aucune importance et aucun rapport avec le sujet de l’image ! 8)

  5. C’est drôle, parce qu’il y a beaucoup de très chouettes clichés sur LVEG,
    je passe régulièrement et fais défiler les images, et dans l’ensemble, bien que beaucoup m’arrêtent pour leur esthétique incontestable,
    peu me touchent la toute première fois.
    Et là, cette bicyclette et les deux silhouettes de jeunes, je ne sais pas, je suis restée là scotchée et ça m’a parlé. parlé.

    J’étais, du coup, d’autant plus étonnée des commentaires un peu sceptiques, mais ça arrive.
    Je reconnais à m’sieur Yvap des clichés superbement maitrisés et des notes d’humour qui font toujours sourire,

    mais cette image là me semble être à hauteur de mon regard,
    comme si j’y étais, en fait,
    ou comme si j’y avais été.

    Quelque chose de palpable.

    J’aime beaucoup le sol.

  6. Merci beaucoup Louise.
    Quelque chose de palpable.” C’est exactement ce que j’ai essayé de faire et pense avoir réalisé.
    Content que ça fonctionne pour d’autres que moi, tout en reconnaissant qu’il s’agit là de pure sensation subjective liée aux sensibilités de chacun.

  7. Eh bien il y avait effectivement quelque chose qui m’échappait, mais c’est bien qu’elle n’échappe pas à tout le monde !

    Et c’est vrai qu’en m’y attardant, je pourrais commencer à palper des trucs…

    Je dois être un peu lent. Ou trop rapide.

  8. Il est bien évident que j’ai pensé “atmosphère” de suite, car les éléments n’étaient pas “ordonnés” avec évidence comme tu peux savoir le faire.

    Je me suis posé, sans me presser, mais je n’ai pas réussi à ressentir quelque chose de particulier.
    De fait, ensuite je me suis reporté sur les éléments que tu avais mis dans ta composition.

    Le vécu de chacun est particulièrement essentiel, par exemple cette atmosphère, cette lumière que tu décris comme glauque je ne les ressens absolument pas comme cela. Rien de glauque.

    C’est aussi pour cela que pour traduire cette atmosphère je commençais ma dernière réflexion par : “Peut-être que toi posté plus près du mur droit et avec un angle plus ouvert vers la gauche…”

    Mais puisqu’il y a des personnes qui ressentent comme toi c’est parfait…
    D’autre part, il est aussi plaisant de constater que pour une fois il y a de nouveau un échange de commentaires un peu plus poussé que durant ces dernières semaines 😉

  9. triangle vélos / personnages intéressant…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.