Vol de pente au dessus du pic Saint-Loup (en arrière plan), comme du surf sur les vagues du vent, dans un silence magestueux où seul le sifflement du vent vient dramatiser l’ambience dans les turbulences atmosphériques.

K10D 18mm F3.5 1/750s




davidov

Photographe amateur
7 Commentaires
  1. Avec un autoportait en prime!

  2. très réussi, on est dans l’ambiance.

  3. @davidov: je regrette que l’arriere plan ne soit pas plus dense, ça donnerait du relief et du volume à vos montagnes.Qu’en pensez-vous?

  4. @flo: C’est vrai que le pic manque de densité et de volume (alors qu’il est si impressionant à survoler !). A la PDV je voulais accorder plus d’importance au pilote et au cockpit. J’ai donc ouvert le diaph pour réduire la profondeur de champ. Et il y a le problème du plexiglasse qui joue comme un filtre devant l’objectif (ce qui explique en particulier je pense le manque de densité) avec les reflets en plus…
    Bon, j’ai déjà pas mal appris à l’occasion de ce premier “reportage photo” en planeur: jongler avec de faibles ouvertures pour la profondeur de champ et des vitesses importantes (le planeur file à 120-150 km/h).
    Comme je ne suis pas un fervent de la retouche sous photoshop, je pense retourner en vol pour améliorer ma technique.
    Merci pour votre commentaire.

  5. Voilà un profil qui m’a immédiatement interpelé, même si je ne l’ai jamais vu sous cet angle là… 🙂

  6. C’est sans doute l’occasion d’utiliser le réglage en “hyperfocale”, c’est-à-dire pour une ouverture donnée, avoir une mise au point réglée une fois pour toutes sur la distance la plus courte qui permette aussi d’être net à l’infini, valeur à lire directement sur les graduations de l’objectif (s’il en est pourvu).
    PS à l’attention du pilote : “gaffe aux Airbus dans ce secteur !”

  7. moi j’aimerai bien etre a ta place davidov c’est terrible !!! :):)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.