Musée d’Art Moderne St-Etienne – 2008

Encore pardon pour ma double publication d’anges !




PiR Photos

Mieux que la vie en gris, la vue en noir et blanc !
14 Commentaires
  1. J’aime bien l’idée, et l’opposition forte blanc-noir. mais un cadrage plus serré, faisant disparaître les lampes les plus hautes, et la barre en bas, donnerait à la photo une simplicité et un dépouillement qui collent mieux à son atmosphère.

  2. J’aime beaucoup, telle qu’elle : plus c’est vaste, plus son trajet est étonnant.. à croire qu’elle a peur de salir ; ou alors, l’oeuvre contemporaine, c’est le revêtement de sol ?

  3. J’iame beeaucoup ta démarche qui est difficile
    Donc, c’est le style de photo difficile à critiquer
    sereinement

  4. Bien vu, bien pris, si ce n’est comme le souligne Tristant, peut-être un recadrage par le bas pour venir à la limite de la marche, car elle assoit bien le triangle qu’elle forme avec la perspective des murs. Les hautes lumière ne me gènent pas, au contraire.
    Y’a que l’art moderne pour offrir de si larges espaces vides… 😉

  5. Ca me plait bien, même avec le seuil en bas et les éclairages.
    Comment dire, je trouve que ça rajoute à l’atmosphère ça cadre bien l’espace, sinon ça ferait trop “bienvenue à GATTACA”…

  6. D’accord avec Christian. Je disait juste de remonter au plus près, pas de l’enlever 😉

  7. Merci pour vos commentaires. Quelques précisions, concernant le cadrage. A la prise de vue, j’étais en train de voir ce que je pouvais faire de ce grand espace vide entre deux expos (je voulais jouer sur la symétrie, les reflets…) quand cette femme est apparue dans mon viseur. J’ai attendu qu’elle se positionne à un endroit que je jugeait intéressant pour déclencher. Au développement la photo était penchée. J’ai hésité à la laisser ainsi avant de recadrer. Je me suis posé la question de laisser ou non la bande blanche et j’ai décidé de la laisser puisqu’elle fermait mon image vers le bas. D’autres choix se justifient aussi.

  8. Excellent, dans le genre “brave new world”. Cadrage et tirage sont audacieux et me semblent parfaitement adaptés.

  9. ce qui me plait ici, c’est que le personnage rase les murs.. comme si ce grand espace blanc l’intimidait.. ce qui était peut-être le cas 😉

  10. J’ai la même impression que Flo…

  11. Comme Flo, c’est effectivement le pont fort de l’image.
    Cela dit, je suis vraiment gêné par deux choses pour moi rédhibitoires dans ce genre d’image essentiellement graphique :
    1. La non horizontalité ou non verticalité de l’image, le panneau/mur du fond ainsi que le sol à son niveau penchent à droite. Est-ce pour avoir la bande du 1er plan horizontale ? Personnellement je la trouve absolument inutile et même cassant l’effet d’espace dû au dépouillement du sol brillant.
    2. Le grand panneau/mur du fond ni centré ni franchement décentré. D’où un malaise dans le graphisme. Il faut assumer franchement soit l’une soit l’autre option.

    Perso je centrerais parfaitement le panneau du fond, et recadrerais juste au-dessus de la bande au sol inutile avec le personnage presque au bord de l’image à droite. C’est beaucoup plus fort ainsi ! 😉

  12. Merci, notamment à Yvap pour cette analyse précise et argumentée.
    Mon recadrage n’a pas été aussi soigneux que ton commentaire, et je peux faire mieux pour le centrage du panneau du fond et peut-être pour les horizontales. Quant à la bande blanche, j’en assume la présence comme précisé plus haut (fermeture de l’image, et participation à la composition graphique de l’image)

  13. D’accord avec PiR en ce qui concerne la bande blanche 😉 ,elle donne en plus un certain volume, et on peu même l’imaginer comme étant une marche, et non pas une surface plane 😉

  14. @ Pir : je ne comprend pas cette obsession de “fermer l’image”. Surtout ici où le thème est justement la dimension de cet espace vide, fermer l’image est alors contradictoire, le spectateur doit pouvoir imaginer/prolonger cet espace.
    Graphiquement c’est aussi contradictoire car venant briser le mouvement des diagonales murs/sol, gros point fort de l’image !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.